Climat : Un réchauffement soudain en Arctique menace l’Europe d’une vague de froid !

Vague de froid en Europe

En ce début d’année l’Europe est en train de subir une vague de froid avec baisse des températures en dessous de zéro dans de nombreuses région.

Ce phénomène météorologique s’apparente à la formation des cyclones tropicaux qui se forme à partir des vents polaires et ceci pourrait avoir des effets importants sur les Pays proches de l’arctique.

La formation du réchauffement stratosphérique soudain


Une explosion glaciale qui a déjà recouvert Madrid d’une rare chute de neige devrait s’aggraver avec un phénomène météorologique connu sous le nom de réchauffement stratosphérique soudain. L’événement peut perturber le vortex polaire, les vents qui maintiennent habituellement l’air froid contenu dans l’extrême nord, et permettre au temps glacial de se diriger vers le sud.

Ironiquement, la cause de ce froid est un éclat soudain de chaleur s’infiltrant dans les courants tourbillonnants polaires en un espace de 24 heures. Avec sa température qui augmente jusqu’à 40 degrés Celsius, le vortex subit des changements rapides, changeant de cap ou se brisant radicalement en tourbillons à température instable qui se déferlent sur sa trajectoire.

Toutefois, l’Europe pourrait avoir une vague de chaleur au lieu d’avoir des frissons. En effet, tous les changements dans ce vortex polaire ne se terminent pas dans des conditions glaciales. Il y a deux ans, le réchauffement des vents polaires stratosphériques a précédé l’une des journées hivernales les plus chaudes de l’histoire de l’Europe.

Un phénomène assez commun dans le nord de l’Europe


Étonnamment, de tels événements de réchauffement stratosphérique eux-mêmes ne sont pas exactement rares. Les enregistrements constatent une moyenne d’environ six réchauffements stratosphériques qui se passe dans le vortex polaire de l’Arctique chaque décennie.

Des observations datant de plus des six dernières décennies ont fourni aux chercheurs 40 exemples de tels vacillements et fractionnements dans le vortex polaire stratosphérique nordique. Ces statistiques ont permis de construire un algorithme de suivi qui tente de prédire l’impact que chaque type de changement aura sur les systèmes météorologiques de l’hémisphère nord.

Les résultats montrent que chaque fois que le vortex polaire se divise en deux vents plus petits, nous pouvons nous attendre à des phénomènes de refroidissement plus graves et a une nouvelle vague de froid.

Une vague de froid sur la France et en Europe


Les résultats peuvent être dévastateurs. Il y a 3 ans de cela, un réchauffement stratosphérique soudain a poussé l’air polaire glacial de la Sibérie vers l’Europe, livrant une cellule de haute pression chargée de neige que les médias ont surnommée La Bête de l’Est. Centré sur la Scandinavie, le choc du temps glacial a jeté un voile gelé aussi loin à l’ouest que le Royaume-Uni, contribuant au chaos des transports, et même à un certain nombre de morts.

« On ne sait pas combien de temps durera la vague de froid et cela dépend d’un certain nombre de facteurs, mais à tout le moins, elle durera une semaine et tout au plus pourrait durer jusqu’au début de février », a déclaré le prévisionniste suédois Klart sur son site Internet.

Les explosions de verglas menaçant de balayer l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie à partir de la fin janvier sont du même modèle météorologique qui a déclenché la vague de froid de 2014 connue sous le nom de vortex polaire. Ce dernier a fait chuter les températures des pays proches de l’Arctique aux approches du Sub-Zero. Le froid est d’autant plus néfaste pour l’homme que pour les installations électriques.

Le flux d’air froid de l’Arctique vers l’Europe en janvier a entraîné une augmentation de la demande d’électricité et a fait baisser les niveaux de stockage du gaz. Ainsi, le prix de ceux-ci va grimper au plus haut depuis deux ans selon les pronostics.La faible disponibilité du parc nucléaire électrique suite à ce phénomène impactera la France.

En effet, l’entretien des services publics limitera l’approvisionnement en électricité de la France et de ses voisins. La France possède un niveau de chauffage électrique beaucoup plus élevé que la plupart des autres pays européens et ses infrastructures sont sensibles au froid.

Le vortex d’il y a sept ans a maintenu les acheteurs à l’intérieur, cloué au sol des vols et rendu plus difficile le remplissage des produits des expéditeurs. Cette année, la pandémie a déjà entravé les voyages et les achats en magasin. Les tempêtes de neige, cependant, pourraient être un cauchemar pour les services de livraison. Ce phénomène météorologique pourrait geler les routes commerciales internationales pendant un certain temps et pourrait même reconfiner les pays les plus susceptibles pendant sa manifestation.

Par Isabelle Sutter

Je suis une rédactrice web qui est très appliquée et rompue à la tâche, jeune diplômé en marketing digital, je consacre mon temps à chercher l'information pour la mettre à la disposition des lecteurs. Rien ne m'arrête vraiment quand je me fixe un objectif.