Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Santé mentale : les répercussions des réseaux sociaux sur la santé et le lien avec la dépression !

Santé mentale : les répercussions des réseaux sociaux sur la santé et le lien avec la dépression !

© LeDefiGaBon - Santé mentale : les répercussions des réseaux sociaux sur la santé et le lien avec la dépression !

Consulter Masquer le sommaire

Les conséquences de l’évolution de la technologie deviennent inquiétantes. Il ne faut plus avoir peur uniquement des actes immoraux sur les réseaux sociaux. Il faut craindre aussi pour la santé des personnes. La santé mentale de la jeunesse surtout est en danger. Ces derniers temps, on enregistre plusieurs cas de dépressions.

Que disent les rapports d’études #

De 2009 à 2017, une enquête américaine a prouvé qu’il y a une augmentation des cas de tentatives de suicide. Malheureusement, c’est dans le rang des adolescents que les chiffres ont augmenté d’environ 25% en huit ans. Un chiffre inquiétant qui interpelle les autorités et spécialistes en charge de la santé mentale. Le rapport issu des études associe aux réseaux sociaux cette hausse vertigineuse.

En 2021, une autre étude confirme les résultats. Toutefois, une nuance a été faite. Plusieurs chercheurs du domaine ont prouvé que les médias sociaux ne sont pas toujours directement impliqués dans les cas. Néanmoins, cette période de hausse coïncide avec une période de promotion de réseaux sociaux. Les filles qui passent plus de deux heures par jours sur les réseaux sociaux sont plus exposées que les garçons.  

Comment l’utilisation des réseaux sociaux agit-elle sur la santé mentale ? #

Selon une étude américaine de 2019, la qualité du sommeil est menacée chez les utilisateurs des réseaux sociaux. Ainsi donc, il est constaté que les jeunes dorment tardivement et ceci encore avec des moments de perturbation dans le peu de temps qu’ils consacrent au sommeil.

À lire Quelles sont les principales étapes et défis à surmonter pour ouvrir une franchise de restauration ?

La non-régularité et l’absence d’un sommeil de qualité agissent négativement sur la santé mentale. Ces personnes sont plus exposées à la dépression et à une perte de mémoire.

Par ailleurs, l’accès facile et non contrôlé aux réseaux sociaux favorise une croissance de mauvaises informations qui agissent sur le mental des usagers. Il s’agit des rumeurs, des intimidations, des fausses alertes… Plus de la moitié des utilisateurs ont été victimes au moins une fois.

Les impacts qui favorisent les tentatives de suicide #

Très souvent, il est accordé aux réseaux sociaux le fait de permettre de lutter contre l’ennui. Par contre, derrière cette qualité se cachent plusieurs choses poussant à la solitude et à la dépression.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont devenus les lieux où s’exposent plus l’égocentrisme et l’individualisme. Dans un esprit de mensonge, les relations virtuelles se livrent à des concurrences d’exhibition de richesses.

À lire Combien coûte une installation adiabatique pour une entreprise ?

Plusieurs utilisateurs se retrouvent rapidement dans un complexe d’infériorité par rapport aux autres qui exposent leur bien-être « virtuel ».

Certains jeunes se considérant au bas de l’échelle de la prospérité par rapport aux autres sombrent dans la dépression. À cela s’ajoutent les conséquences mentales des cas de trahison sur les réseaux sociaux.

Conseils des spécialistes #

Il faut commencer par passer moins de temps sur les réseaux sociaux afin de bien dormir. Il faut se déconnecter périodiquement dans la journée. Eviter l’individualisme et donner du temps aux amis et à la famille pour ne pas tomber dans la solitude.

Eviter d’aller au lit avec votre téléphone. Il est possible d’avoir accès aux réseaux sociaux sur un ordinateur au lieu du téléphone. C’est mieux pour la santé mentale. Procéder au besoin à une désactivation des notifications pour éviter les troubles de sommeil…

LeDefiGaBon est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :