Emmanuel Hirsch répond à la question sur l’obligation de la vaccination !

Afficher Masquer le sommaire

La contamination et la propagation de la covid-19 ne reculent toujours pas malgré les multiples mesures prises par le gouvernement. Pire, une cinquième vague s’annonce avec l’avènement d’une nouvelle variante appelée Omicron. Ce qui pourrait compromettre les fêtes de fin d’année. Pour lutter contre cette 5e vague et la propagation de la nouvelle variante, le ministre de la Santé n’exclut pas une vaccination obligatoire pour tous les Français. Une hypothèse à laquelle réagit le spécialiste des questions éthiques.

Emmanuel Hirsch à une vaccination obligatoire pour tous

Le débat se mène aujourd’hui en France et dans toute l’Europe. Face à une nouvelle vague de la covid-19 et surtout avec sa nouvelle forme Omicron qui se propage plus rapidement depuis le début du mois de novembre, La France n’exclut pas de franchir le pas. Rendre la vaccination obligatoire à tous les Français. Certes, le cap est déjà franchi dans certains pays comme l’Indonésie ou le Turkménistan. Certains voisins européens ont déjà annoncé la mesure. L’Autriche envisage d’appliquer cette mesure en 2022 et l’Allemagne se penche également sur le sujet.

En France, le ministère de la Santé n’exclut pas cette mesure. Cependant, avant que celle-ci soit officialisée, Emmanuel Hirsch lève déjà le ton. Pour le Président du Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique de l’Université Paris-Saclay, une telle annonce pourrait amplifier la défiance contre le gouvernement. Il prévoit déjà l’échec d’une telle mesure si elle est prise. Selon le professeur, cette annonce ne ferait qu’alimenter les discours complotistes et par conséquent serait contre-productive.

Selon Emmanuel Hirsch, si la France fait aujourd’hui face à cette situation qui est devenue extrême, c’est parce que la crise a été mal gérée par le gouvernement. « Il aurait pu y avoir une progressivité. Les gens ont été contraints, sans discussion. Et, malgré tout ce qu’on a vécu depuis vingt mois, il faudrait encore prendre des mesures de manière péremptoire, sans nuance », explique-t-il dans les colonnes du journal Le Parisien.

« La vaccination n’est pas la seule solution »

Dans son entretien, le Président du Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique de l’Université Paris-Saclay affirme que la vaccination n’est pas la seule solution que la France a pour faire face à la covid-19. « La vaccination n’est pas la seule solution, c’est un levier », a-t-il clarifié. Le fait de prendre cette mesure suscite déjà des interrogations chez le spécialiste. « Comment la contrôle-t-on ? Quelles conséquences pour ceux qui refusent de s’y soumettre ? », se demande-t-il.

Dans une intervention récemment sur LCI, le ministre de la Santé Olivier Véran affirme que la vaccination obligatoire n’est pas le choix de la France. « Qui dit obligation dit contrôle et sanction, donc la faisabilité n’est pas évidente », justifie-t-il. Cependant, Emmanuel Hirsch refuse de croire à ces propos.

Pour soutenir sa position, il évoque le cas du pass sanitaire qui a été transformé en pass vaccinal. « Le gouvernement disait au début que c’était très limité, et finalement, il y a eu une extension, un renforcement, avec un dispositif devenu quasi incontournable. Aujourd’hui, lorsque Olivier Véran dit qu’il n’y aura pas de vaccination obligatoire, on peut légitimement en douter », a-t-il expliqué.

Accueil / People / Emmanuel Hirsch répond à la question sur l’obligation de la vaccination !