Facebook : votre patron peut vous licencier à cause de vos messages !

Facebook

Vous possédez un compte Facebook ? Vous devriez éviter de poster n’importe quoi sur vos murs. En effet, une employée vient d’en faire les frais.

Une employée licenciée à cause d’un post sur Facebook

L’employée en question avait travaillé pour l’entreprise le petit bateau et elle n’a pas respecté sa clause de confidentialité. En effet, elle a divulgué de manière intentionnelle la nouvelle collection de printemps-été 2015. Cependant, le buzz autour de l’histoire réside dans la façon dont elle a diffusé les images.

Application Facebook
Application Facebook

Vous devez savoir qu’elle a choisi de poster la photo sur son mur Facebook. Le hic c’est qu’elle est amie avec une autre employée de l’entreprise sur le réseau social. Ainsi, la soi-disant amie l’avait dénoncé auprès des dirigeants. Ces derniers ont décidé de donner un châtiment exemplaire à la jeune femme en la renvoyant de son poste.

Quelle est la véritable raison de son licenciement

La cheffe de projet a été licenciée après des années de service puisqu’elle a laissé fuiter des informations confidentielles. Vous imaginez les conséquences de son acte si les concurrents venaient à s’emparer des modèles ?

En effet, seuls les commerciaux devaient avoir connaissance des croquis. Il est bon de savoir qu’il s’agit d’une faute professionnelle grave. Elle aurait même pu écoper d’une sanction financière. Pourtant, l’employé pense que son limogeage est abusif. L’affaire est même passée par la cour de cassation.

Le licenciement était -il abusif ou non ?

L’ex-chef de projet était mécontente de son sort puisqu’il s’agit d’une publication qui relève du domaine privé.

La salariée se défend ardemment devant le tribunal

Pour la salariée, elle n’a pas commis une violation du règlement intérieur de l’entreprise. En effet, elle a mis en ligne la photo sur son mur Facebook. Ainsi, l’employeur n’avait pas le droit de fouiller son compte afin de récolter une preuve. D’ailleurs, cela est considéré comme une entorse à la liberté individuelle. Elle a même continué de baser sa défense sur cette stratégie.

Le tribunal déboute la salariée

Dans le cadre légal, la diffusion d’informations confidentielles est passible d’une sanction. D’ailleurs, la preuve était recevable d’après le tribunal. Ainsi, l’entreprise vient de gagner le procès. Ce qui est sûr c’est que la jeune femme pensera à nouveau avant d’éditer un statut. Par ailleurs, vous devriez savoir que l’affaire a contribué à établir une nouvelle jurisprudence. En effet, le tribunal jugera les histoires similaires de la même manière.

Ailleurs sur le web

A voir aussi

Par Marie Durant

Redactrice web passionnée par la vie des peoples et des célébrités, j'aime écrire sur leur vie et partager leurs histoires avec mes lecteurs.