Instagram : les clichés dénudés sont mis en valeur par l’algorithme du réseau social !

Instagram

Sur le réseau social, l’algorithme mettrait-il vraiment en valeur toutes les photos sur lesquelles des gens posent presque nus ?

Quelle est la fonction d’un algorithme ?

Tout le monde connaît sans doute l’algorithme de Google qui sert à attribuer à toutes les pages un score qui déterminera sa position et sa pertinence dans les résultats reçus après chaque recherche effectuée. Au début, Google était parmi les premiers moteurs de recherche qui introduisaient l’algorithme.

Algorithme Instagram
Fonction d’un algorithme

Après, Instagram et Twitter ont adopté la même procédure et ont mis en place un autre algorithme qui permet de régler vos publications sur le fil d’actualité. Quelles sont alors les conséquences de ces algorithmes au sein des annonceurs et des utilisateurs surtout depuis que vous avez entendu récemment parler d’un autre qui analysera vos photos en maillot sur toutes ses formes ?

Avant, si des femmes décidaient de publier des photos d’elles en bikini, il y avait 54 % de possibilité que celles-ci apparaissaient contre 28 % pour les hommes. Aujourd’hui, de nombreux utilisateurs commencent à porter plus d’intérêt à ces images et c’est la raison pour laquelle l’algorithme met en avant ces genres de clichés.

Selon une enquête menée par Algorithme Watch, une photo de femme presque nue est beaucoup plus remarquée et attirante que sur celle où elle est parfaitement habillée. Facebook détermine un système qui permet en effet d’analyser le contenu de chaque photo afin d’obtenir un engagement assez élevé.

Recherche et étude sur l’algorithme d’Instagram

Depuis 2016, Insatgram a déjà cessé de publier des photos selon leur ordre d’apparition grâce un algorithme sélectif qui correspond aux préférences des utilisateurs, et cela à partir des paramètres flous.

Instagram
Instagram

Afin d’avoir du succès sur Instagram, il est plus bénéfique de poser avec un joli maillot deux pièces. Il n’y a pas longtemps, Kylie Jenner, a ébloui ses abonnés avec un joli bikini lors de sa dernière apparition. Par ailleurs, l’algorithme pourrait se baser sur un stade de nudité effectué lors de l’exposition de l’image sur le réseau.

Une étude que l’agence France-Presse décrit de « biaisée », car l’algorithme s’accentue sur quelques types d’interaction et des contenus que chaque utilisateur peut apprécier.

Les réactions vis-à-vis de cette nouvelle réforme en marche

Le moteur ne cesse de progresser grâce aux retours des internautes surtout en confrontation à des photos jugées de trop sensibles. Instagram est accusé de pudibonderie à cause de son manque d’objectivité sur le fait d’appliquer ses propres règles concernant la nudité des personnes.

L’une de ces règles interdit les femmes à montrer ses fesses ou ses mamelons. Rappelons-le, en début d’année, le réseau social a supprimé des photos d’internautes tenant à la main un magazine français Télérama qui met en gros plan la grossophobie.

Connue sur le réseau à propos de son compte « coucoulesgirls », Juliette Katz a posé tant de questions sur cette forme de censure. Pour elle, montrer les bouts de ses seins n’est aucun cas synonyme d’acte déplacé. Elle continue ensuite que la possibilité de faire des erreurs s’applique autant aux humains qu’aux machines.

L’affaire est donc plus complexe pour Instagram, car la sensation après avoir vu des photos de gens, hommes ou femmes, devient une habitude pour les utilisateurs.

Ailleurs sur le web

Par Luc Durant

Je suis rédacteur depuis de nombreuses années pour plusieurs grands médias français. Passionné de nouvelles technologies et de politique, c'est avec plaisir que je vais partager avec vous mes connaissances.