Bien-être : quels sont les bienfaits de la mini-sieste sur votre santé ?

Afficher Masquer le sommaire

À des moments de la journée comme l’après-midi, nous souffrons parfois de somnolence qui affecte nos capacités intellectuelles. Cela peut s’arranger avec une petite pause de repos pour retrouver pleinement ses facultés. Il s’agit de la mini-sieste, un bref moment de sommeil à l’effet récupérateur que certains négligent mais qui peut être d’un grand réconfort à plus d’un titre pour tout le corps humain.

Les bienfaits d’une mini-sieste sur la santé

Une petite sieste de 10 à 15 minutes fait au bureau, entre 13 et 15 heures présente des vertus insoupçonnées. En France ou dans une grande majorité de la culture européenne, la sieste est taboue. Alors que dans de nombreuses cultures asiatiques, il est plutôt recommandé. Au Japon par exemple, certaines entreprises la rendent même obligatoire.

La mini-sieste permet d’abaisser significativement le niveau des hormones liées au stress. Elle favorise la récupération musculaire. Selon l’institut du sommeil et de la vigilance, elle joue un rôle non négligeable dans la reconstruction des neurones. Elle favorise de facto une plus grande concentration et améliore la performance.

La mini-sieste est aussi une bonne source de régulation en termes de protection cardiovasculaire, avec une incidence positive sur l’hypertension artérielle. Chez les personnes manquant de sommeil, elle s’avère indispensable pour rester en forme et efficace jusqu’au soir. Une mini-sieste d’environ 15 minutes après le déjeuner, réduirait les risques d’accident de circulation ou de travail. Elle pourrait également améliorer l’activité de la mémoire, libérer la créativité, rééquilibrer le fonctionnement du système nerveux et favoriser la digestion.

Éviter d’excéder les 10 ou 15 minutes

Comme dit plus haut, la mini-sieste doit idéalement durer 10 ou 15 minutes maximum, pour être bénéfique au corps. La mini-sieste doit donc normalement être constituée d’un sommeil lent et léger pour permettre un retour facile aux activités. Pour Winston Churchill, « la nature n’a pas conçu l’humanité pour travailler de 8 heures du matin jusqu’à minuit sans lui accorder ce moment récupérateur béni… ».

Il faut donc avoir à l’esprit qu’au-delà de 15 minutes, le sommeil peut commencer à devenir plus profond, et cela peut entraîner une sensation désagréable d’ivresse de sommeil. Cela peut s’avérer contreproductif.  Vous pouvez à cet effet activer une alarme si nécessaire.

Quand et comment faire cette mini-sieste ?

Le terme sieste est issu du latin « sexta » qui signifie « sixième ». Donc par définition, elle doit se faire à la sixième heure de la journée, soit à sa moitié. La mini-sieste idéale se situe donc entre 12 et 15 heures, cela a surtout l’avantage de ne pas gêner le sommeil nocturne. Il faut donc éviter les siestes en fin d’après-midi après une longue journée de travail. Un tel sommeil gênerait l’endormissement du soir.

Pour débrancher pendant un court instant et profiter de sa mini-sieste, il faut trouver une bonne position, sans point de tension. Être assis dans son fauteuil de bureau s’il est confortable n’est donc pas interdit. Si cela est également possible, vous pouvez vous allonger sur une moquette dans un endroit calme. Une musique douce ou la voix apaisante d’une application de méditation peuvent en outre faciliter la mini-sieste.

Accueil / Lifestyle / Bien-être : quels sont les bienfaits de la mini-sieste sur votre santé ?