Comment savoir si vous êtes atteint de l’hypothyroïdie ?

Afficher Masquer le sommaire

Être malade et ne pas le savoir est une situation à ne pas souhaiter. Le pire est de confondre sa maladie à une autre. Il y a pourtant certaines maladies qui nous mettent dans de pareilles situations. C’est le cas de l’hypothyroïdie. Il faut avoir des techniques pour se rendre compte de ses symptômes puisque les examens traditionnels trahissent souvent le diagnostic. 

L’hypothyroïdie a-t-elle des symptômes ?

Il faut comprendre que toute maladie a normalement de symptômes. Le cas contraire, elle n’en serait pas une. Le problème qui se pose est que pour un seul organisme, plusieurs maladies peuvent présenter des symptômes similaires. Lorsque l’on se limite à des examens simples, on soigne souvent une maladie qui n’existe pas laissant la vraie évoluer.  C’est l’une des raisons pour lesquelles l’automédication est strictement interdite. Dans le cas de l’hypothyroïdie, aller consulter un médecin est l’idéale, mais avec un peu d’attention, vous pouvez déjà la soupçonner.

Quelques symptômes

Ils ne sont pas spécifiques à cette maladie, mais apparaissent chez presque tous les patients.

La fatigue

Elle est permanente et intense chez le patient. Dans la majorité des cas, le patient semble moins fatigué en début de journée. Quelques heures plus tard, ses forces finissent progressivement. Dans le temps, il semble ne plus en avoir suffisamment pour faire quoi que ce soit. La lourdeur se sent dans la tête et les membres. Vous constaterez que vous avez un sommeil très facile. Même assis, vous vous endormez sans savoir.

L’augmentation injustifiée de poids

Le patient commence par tendre vers l’obésité. Pourtant, cela n’est pas normal. La différence ici est que l’organisme résistera à toutes tentatives d’en perdre même le moindre.

La léthargie

La majorité des patients entre rapidement en dépression. Vos forces mentales et physiques ne répondent plus normalement comme d’habitude. Le patient semble plus fragile chaque jour et plus paresseux. Vous perdez l’envie de travailler et de vous concentrer.

La sécheresse de la peau

Normalement, les produits cosmétiques répondent pour hydrater le corps. Si vous constatez que c’est le contraire et que vous avez toujours la peau sèche malgré les crèmes, il faut vous inquiéter. La sècheresse peut atteindre aussi vos cheveux. Dans le cas des femmes les cheveux peuvent se casser malgré les soins nécessaires.

Le froid

Cela paraît normal d’avoir froid, mais il y a des cas où il faut soupçonner un mauvais fonctionnement de la thyroïde. Lorsque vous sentez la fraicheur à des moments où les autres ne la sentent pas et que les causes ne sont pas identifiées, cela inquiète. Vérifiez dans ces conditions votre capacité à suer. Si malgré un exercice physique vous ne transpirez toujours pas et que le corps ne se réchauffe pas, il faut consulter un médecin.  Normalement, la température corporelle est de 37° C.

Lorsque vous restez en dessous pendant plusieurs jours sans justification valable, c’est qu’il y a problème quelque part. Cela peut malheureusement être au niveau de la thyroïde. Plusieurs chercheurs pensent que l’hypothyroïdie peut avoir une cause lointaine. Les risques peuvent être héréditaires. Lorsque le patient ou des parents avaient des maladies comme le diabète, cela peut agir sur le fonctionnement de la thyroïde.        

Accueil / Lifestyle / Comment savoir si vous êtes atteint de l’hypothyroïdie ?