Inde : suite à des orages meurtriers le Taj Mahal a été endommagé

Lors de leur passage, des intempéries dévastatrices ont abîmé l’un des grands monuments du monde qui est le Taj Mahal. Derrière elles, quelques personnes ont trouvé la mort dans la région d’Agra.

L’histoire du Taj Mahal

Pour démontrer au monde entier le grand amour qu’il portait pour sa femme, l’empereur Shan Jahan a fait construire un mausolée ressemblant au paradis après la mort de sa bien-aimée. Désirant représenter une image la plus proche du paradis sur terre, l’empereur Shan Jahan a fait bâtir le Taj Mahal par neuf meilleurs architectes du monde.

Débutée en 1632, la construction a duré au moins 22 ans pour le bâtiment principal uniquement et encore quelques années de plus pour les jardins ainsi que la cour intérieure. Classé parmi les sept merveilles universelles, le Taj Mahal est le principal atout touristique en Inde.

La structure d’origine est indemne

Suite à l’épidémie du coronavirus, le Taj Mahal a été fermé depuis la mi-mars. Malheureusement, de violentes intempéries ont endommagé la porte principale du célèbre site ainsi que deux des balustrades.

Selon le chef des services archéologiques indiens, une partie d’une balustrade qui est la structure originale du monument a totalement disparue. Une autre balustrade construite plus récemment, un faux plafond dans la salle d’attente des touristes et le socle de la porte d’entrée du site ont également été détruits.

Nous pouvons apercevoir clairement ces dégâts sur les photos prises par l’Agence France-Presse. Toutefois, la structure principale du mausolée que l’empereur Shah Jahan a bâti en mémoire de sa femme Mumtaz Mahal n’a pas été touchée.

N’épargnant aucune région, ces bourrasques étaient extrêmement violentes vendredi dernier. Elles ont fait 13 morts au moins. Lors de la saison de la mousson en Inde, ce type d’orages meurtriers est très courant du mois de juin à octobre.

Vous avez probablement entendu parler d’une série d’orages qui a frappé l’État de Madhya Pradesh l’année dernière, plus précisément en août et septembre. S’abattant en plein centre du pays, elle a causé la mort de 150 personnes.

Par Esteban Cardot

Auteur de publications dans de nombreux domaines, ce diplômé en marketing digital sait s'appliquer à la tâche pour offrir aux lecteurs la bonne information.

Ailleurs sur le web

A voir aussi