Koh-Lanta : Inès Loucif pousse un coup de gueule contre les aides-soignantes

Inès Loucif

L’épisode n°13 de l’émission de téléréalité « Koh Lanta », diffusé sur TF1, a été marqué par l’annonce des cinq aventuriers qualifiés pour l’épreuve d’orientation.

En effet, Naoil, Moussa, Claude, Alexandra et Inès ont été les heureux élus pour s’affronter lors de cette fatidique et redoutable course qui aura lieu lors de l’épisode n°14. L’émotion suscitée par cet épisode a amené, sans doute, certains héros de l’émission à se lâcher en partageant les difficultés de leur vie, notamment celles de leur profession.

C’est le cas d’Inès Loucif qui a poussé un coup de gueule sur le réseau social Instagram au sujet de sa profession d’infirmière. Découvrez dans cet article la quintessence de ses propos et les conditions dans lesquelles elle a fait cette déclaration.

Inès dans sa vie d’infirmière pendant le COVID-19

Lancée en février dernier, la nouvelle saison de la célèbre émission « Koh Lanta » a permis aux téléspectateurs de découvrir de nouveaux visages dans l’aventure. Parmi eux se trouve une jeune infirmière de 26 ans, originaire de Toulouse.

Appliquée dans l’exécution des tâches de son métier et dévouée à son travail, Inès est revenue, dans des tweets via Instagram, sur son difficile quotidien d’infirmière à Paris depuis le début de la crise sanitaire du COVID-19.

Elle y a, en effet, évoqué des moments très pénibles, vécus dans son unité de nuit qui ne recevait que des patients atteints du Coronavirus. Ces derniers arrivaient en grand nombre et le personnel soignant, dont elle en particulier, s’investissait pour leur prodiguer les meilleurs soins.

Mais, la situation devenait davantage difficile à vivre lorsque les décès s’enregistraient en cascades sans qu’on ne puisse rien faire. Il n’y avait plus de registres de décès, les corps inanimés des patients s’accumulaient et ce qui était plus révoltant est que les infirmiers, les plus exposés au risque de contamination, ne savaient quelles mesures prendre pour se protéger.

La dénonciation d’Inès Loucif

La profession d’infirmière ou d’aide-soignante est une vie de perpétuel sacrifice. Inès nécessite sacerdoce et abnégation au quotidien. C’est d’ailleurs ce manque de professionnalisme que la finaliste de « Koh Lanta » a mis en relief dans son coup de gueule via sa page Instagram, le jeudi 28 mai.

Selon ses propos, certaines de ses collègues aides-soignantes auraient eu des comportements indignes, surtout en cette période où les malades avaient le plus besoin de leur attention. Inès a ainsi condamné le fait que certaines de ses collègues de l’unité de nuit restent inactives durant tout le service. Elles devraient en faire davantage pour mériter leur paie du mois.

Tout en dénonçant ces aides-soignantes capables de rester insensibles aux cris de détresse d’un patient dans l’agonie, Inès a aussi loué la bravoure de ses collègues qui, de par leur travail irréprochable et leur professionnalisme exemplaire, font la fierté du métier d’aide-soignante.

Ailleurs sur le web

Par Marie Durant

Redactrice web passionnée par la vie des peoples et des célébrités, j'aime écrire sur leur vie et partager leurs histoires avec mes lecteurs.