Diplomatie : la France à nouveau au bord d’une crise avec l’Indonésie ?

Afficher Masquer le sommaire

Paris souhaite renforcer ses relations diplomatiques avec les pays de l’Asie surtout après la crise essuyée avec Canberra. C’est dans cette optique que le ministre des affaires étrangères français, Jean- Yves Le Drian, s’est envolé pour Jakarta afin de fortifier leur partenariat stratégique, avec son homologue indonésien.  

Le renforcement d’un partenariat stratégique vieux de dix ans ?

Comme on le dit très souvent, c’est plus que nécessaire d’avoir plusieurs cordes à son arc. La France n’a pas voulu déroger à cette règle. Si tôt ses relations ayant pris un coup avec l’Australie, la France refuse de se lamenter sur son sort et décide de prendre son destin en main.

Le ministre français des affaires étrangères a donc conclu avec Retno Marsudi, ministre indonésien des Affaires étrangères, « un plan d’action pour le renforcement de ce partenariat stratégique » qui a été conclu pour la première fois en 2011, a-t-il confié au cours des deux jours de travail.

 Plusieurs domaines stratégiques  concernés, dont « la défense et les affaires maritimes, avec notamment la création d’un dialogue maritime bilatéral ». Par la suite, en 2022 la liste sera complétée par des thématiques d’importance planétaire, dont l’énergie, le changement climatique et la santé.

L’Indonésie serait en train de prendre ses dispositions en vue de se prémunir d’une attaque pouvant provenir de la chine, de plus en plus menaçante à l’égard de ses voisins de la mer de Chine méridionale. Prabowo Subianto, le ministre de la Défense indonésienne et Jean Yves Le Drian se sont donc rencontrés.

L’Indonésie négocie depuis plusieurs mois pour acquérir 36 Rafales, et plusieurs armes telles que : des corvettes, des sous-marins et d’autres équipements militaires. À l’issue de sa rencontre avec le président indonésien Joko Widodo, celui-ci n’a pas hésité à appeler à une coopération plus étroite avec la France.

Il souhaite une augmentation des négociations pour qu’enfin, puisse s’asseoir un accord de libre- échange entre l’Indonésie et l’UE. Le blocage entre l’UE et l’Indonésie se situe surtout au niveau de cet accord commercial portant sur l’huile de palme, l’Indonésie en étant le premier exportateur.

Pourquoi l’Indonésie précisément et pas un autre pays ?

L’Indonésie est sans contestation, l’un des plus grands pays de l’Asie Mineure, cela peut déjà fournir un début de réponses. L’Indonésie prendra en décembre prochain la présidence du G20, et sera en matière diplomatique très déterminante.

La France aussi au premier semestre de l’année 2022 assurera la présidence de l’Union européenne ; d’où l’importance de la mise en place d’une base solide entre les deux pays.

Il est important pour la France de nouer d’autres partenariats ailleurs, car elle a appris à ses dépens que ses partenaires les plus sûrs peuvent la lâcher sans crier gare. Elle en sait quelque chose après sa douloureuse expérience avec l’Australie. En effet l’Australie a rompu leur contrat d’achats de sous-marins  pour s’associer avec les États-Unis et le Royaume-Uni.

Depuis ce revers, la France tente d’élargir ses relations commerciales, en cherchant à se tourner vers ses anciens partenaires. Espérons que cette alliance avec l’Indonésie connaisse de beaux jours et génère des bénéfices importants profitables aux deux Nations.  

Accueil / Politique / Diplomatie : la France à nouveau au bord d’une crise avec l’Indonésie ?