Emmanuel Macron encense Joséphine Baker, un coup de théâtre ? »

Afficher Masquer le sommaire

Fuyant les conditions de vie difficiles de son Amérique natale, Joséphine Baker, une Afro- Américaine a trouvé en la France, une patrie à qui elle a tout donné. À l’occasion d’une grande cérémonie organisée en son honneur par le chef de l’état, elle fait sa grande entrée au Panthéon, l’endroit où les grandes figures ayant marqué positivement l’histoire de la France sont installées. Le président Emmanuel Macron a aussi profité de cet évènement pour faire passer un message cher à son cœur.

Emmanuel Macron endosse son rôle de rassembleur à travers la panthéonisation de Joséphine Baker

Joséphine Baker assoiffée de liberté, et d’égalité posa ses valises en France. Étant née au sud des États unis, à Saint-louis dans le Missouri, au moment où la ségrégation raciale était plus présente que jamais et ayant connu une enfance difficile, elle essayera de s’en sortir coute que coute. Elle allia donc musique et danse et devint incontournable dans le milieu. C’est une femme extrêmement courageuse qui a usé de son talent et de sa grande popularité pour mener des combats colossaux contre le racisme. Elle a aussi pesé de son poids dans la balance pour la promotion des droits civiques.

À quelques pas des élections présidentielles, le président français a voulu à travers cette grande femme montrer à quel point, la France était un pays ouvert, accueillant et où peuvent se côtoyer, des gens de diverses nationalités, de couleurs de peau différentes et où le brassage était bien possible. Il disait de cette artiste, « noire défendant les Noirs, mais d’abord femme défendant le genre humain ». Plus loin, il confie en précisant « l’universalisme » et « l’égalité de tous avant l’identité de chacun » ; que promouvait Joséphine Baker.

Emmanuel Macron patriote poursuit « ce soir Joséphine Baker entre ici avec tous ces artistes qui l’accompagnent… qui comme elles ont vu dans la France une terre à vivre, un lieu ou l’on cesserait de se rêver ailleurs, une promesse d’émancipation, elle entre ici avec ceux qui ont choisi la France, et l’aiment charnellement, qui l’ont vue trébucher et à continuer à l’aimer, qui l’ont vu à terre et se sont battu pour la relever. »

Un message adressé par Emmanuel Macron à la France entière en ce début de campagne

Il ne faut pas ignorer qu’ajouter à sa carrière d’artiste, Joséphine Baker, a soutenu la France en tant que résistante lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle a plus d’une fois risqué sa vie pour prouver son amour et l’engagement qu’elle lui voue. Elle incarne les valeurs de la République française qui a été pour elle une terre d’adoption. C’est cela que tente de rappeler le président de la république en ce moment où la France est secouée par des crises de tout genre : l’immigration, l’insécurité grandissante, et le terrorisme, la crise économique et sanitaire.

L’évènement ne se tient pas totalement à distance de la politique. C’est du moins la lecture qu’on peut en faire, si l’on s’attarde sur ces paroles, qui sont celles du chef suprême de la magistrature. En début de discours, prenant appuie sur la personne de cette grande dame, il déclare, « Joséphine Baker fit à chaque tournant de l’histoire, les justes choix, distinguant toujours les lumières des ténèbres ». Le choix de cette femme n’est pas du tout anodin, car elle représente en quelque sorte les idéaux que défend, le président Emmanuel Macron.

Ayant le secret des beaux discours saisissants et pleins d’émotions, espérant aussi pouvoir toucher le plus grand nombre de Français, il conclut en affirmant « Ma France, c’est Joséphine. Vive la République et vive la France ».

Accueil / Politique / Emmanuel Macron encense Joséphine Baker, un coup de théâtre ? »