Eric Zemmour et les tendances antisémites, Mélenchon admet qu’il s’est mal exprimé !

Afficher Masquer le sommaire

Le candidat de la France insoumise a été la cible de la classe politique française ces dernières 72 heures. Invité sur BFM TV le jeudi 28 octobre, l’ancien socialiste a tenu des propos jugés antisémites, ce qui lui valut de vives critiques. Dans un message publié sur sa page Facebook, il revient sur son intervention et s’excuse pour s’être mal exprimé.

« Je demande qu’on respecte ma pensée »

Tout est parti de ces propos tenus sur BFM TV le jeudi dernier. Interpelé sur les déclarations d’Haïm Korsia, le Grand Rabbin de France qui affirme qu’Éric Zemmour était « antisémite certainement, raciste évidemment », Jean-Luc Mélenchon se lance dans un court développement.

 “Il se trompe”. Monsieur Zemmour ne doit pas être antisémite parce qu’il reproduit beaucoup de scénarios culturels ‘on ne change rien à la tradition, on ne bouge pas, la créolisation mon dieu quelle horreur’, tout ça, ce sont des traditions qui sont beaucoup liées au judaïsme. Ça a ses mérites, ça lui a permis de survivre dans l’Histoire. Donc moi je ne crois pas qu’il soit antisémite. Enfin, je ne sais pas, ce n’est pas véritablement mon problème. Il est raciste, ça, c’est sûr puisqu’il a été condamné pour ça”, avait-il développé.

Ces propos ont suscité de vives réactions sur la toile. La première critique vient de Nathan Guedj qui exprime sa grande déception. “On peut lui laisser le bénéfice du doute 1 fois, 2 fois, 3 fois, mais à un moment donné stop”, écrit le co-secrétaire de la section rhodanienne d’EELV sur son compte tweeter accompagné des déclarations télévisées de Jean-Luc Mélenchon.

Seulement quelques heures après la publication de Nathan Guedj, les réactions se sont enchainées. “J’ai longtemps vu en Jean-Luc Mélenchon celui qu’il a été : républicain, défenseur de nos valeurs communes. Mais avec ces propos aux références les plus abjectes, il a franchi les dernières limites. Rien, jamais, ne justifie de sombrer dans l’antisémitisme”, a déclaré Christophe Castaner, président du groupe des députés LREM.

Un changement de ton

Dans la foulée ce vendredi 29 octobre, Jean-Luc revient à la charge. Dans un long message posté sur son mur Facebook, le député des Bouches-du-Rhône explique son point de vue et regrette les interprétations faites par les uns et les autres. “Encore et encore. À chaque occasion l’accusation d’antisémitisme revient comme un refrain contre (lui) par les mêmes haineux (…) Sans fondement, sans argument, à tous propos et surtout hors de propos. Jusqu’à la nausée”, réplique Jean-Luc Mélenchon.

“On m’attribue, depuis, que j’aurais situé l’origine des idées d’extrême droite de Zemmour dans le judaïsme. C’est une stupidité !”, a-t-il écrit. “Je demande qu’on respecte ma pensée et qu’on ne la confonde pas avec ses interprétations par mes adversaires. Et je suis même prêt à admettre que je me suis mal exprimé puisque j’ai donné prise à des interprétations qui sont au contraire de ce que je pense”, insiste-t-il.

Accueil / Politique / Eric Zemmour et les tendances antisémites, Mélenchon admet qu’il s’est mal exprimé !