Gros coup de colère de Mazarine Pingeot dans l’affaire Hulot !

Afficher Masquer le sommaire

L’affaire Hulot suscite des indignations dans le rang des médias et au sein du peuple. Auteure du roman « Se taire », qui présente quelques similitudes avec l’histoire de Pascale Mitterrand, Mazarine Pingeot fait part de sa colère. Elle montre son écœurement après les accusations de viols et d’agressions dont est accusé l’ancien ministre de la transition écologique.

La colère noire de Mazarine Pingeot

L’affaire Hulot ne cesse de susciter de la colère. Depuis la diffusion par Envoyé spécial, les accusations de viols et d’agressions sexuelles à l’encontre de l’ancien ministre sont passées au peigne fin par les médias. Les regards se tournent à nouveau sur l’initiatrice de ses accusations Pascale Mitterrand fille de l’ancien président de la République. Mazarine Pingeot fille de François Mitterrand s’est inspiré de son histoire pour écrire son roman « Se taire ».

Dans ce roman, l’auteur relate l’histoire d’une jeune fille issue d’une famille influente qui rencontre un Prix Nobel de la paix proche de la famille. À la sortie du roman, un lien a été rapidement fait avec la plainte pour viol de Pascale Mitterrand classée sans suite en raison de l’expiration du délai de prescription. Mazarine, affirme avoir voulu ressortir la ressemblance de son histoire avec celle racontée par sa nièce. Dans cette affaire, elle dénonce notamment l’impunité dont jouissent les personnalités haut placées comme celle du Prix Nobel dans son roman qui échappent à tous soupçons.

Une dent contre le système

Les accusations de viols et d’agressions sexuelles à l’encontre de Nicolas Hulot remontent à bien loin. En effet, Pascale Mitterrand a émis sa plainte pour viol qui n’a pas été pris en compte et étouffé par la famille. Nicolas Hulot a reconnu qu’il y avait bien eu une histoire sans lendemain, mais entièrement consenti. La plainte de Pascale Mitterrand n’a pas connu une tempête médiatique. Selon les dires de son avocate, Pascale Mitterrand et sa famille ne cautionnaient en aucune manière la publicité.

Un fait que dénonce Mazarine Pingeot cette fois quand l’affaire Hulot a connu de nouvelles révélations. « Je souhaite aussi rendre compte de la pression de la famille, qui pour la protéger contre l’opinion publique ravageuse lui conseille de se taire », a-t-elle fait savoir. « Malgré les souffrances, je suis convaincue qu’il faut toujours parler. » a-t-elle ajouté. Aujourd’hui, Pascale Mitterrand a refait sa vie à l’extérieur, mais le combat continue puisque de nouvelles femmes pointent du doigt l’ancien ministre dans des affaires similaires.

Nicolas Hulot perd sa notoriété

Si à la plainte de Pascale Mitterrand a été classée sans suite à l’époque, les faits actuels lui redonnent du crédit. Nicolas Hulot ne pourrait plus s’en sortir indemne puisque les révélations sont de plus en plus réalistes. Ces nouvelles révélations impactent directement l’image de l’ancien ministre qui se retrouve du coup rétrogradé dans le classement des personnalités les plus influentes en France.

Les accusations de viol et d’agressions sexuelles dans lesquelles il est empêtré n’agissent malheureusement pas uniquement sur sa personne. Une réalité que confirme Ségolène Royale qui lui a succédé au poste de ministre de la transition écologique. Elle affirme notamment « Il n’entraine pas que lui dans sa chute, c’est triste pour les Français, mais aussi pour l’écologie et la politique ».

Accueil / Politique / Gros coup de colère de Mazarine Pingeot dans l’affaire Hulot !