Lancement du parti politique d’Édouard Philippe : quels sont les enjeux pour lui lors de la prochaine élection présidentielle ?

Afficher Masquer le sommaire

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, Édouard Philippe a lancé son parti politique le samedi 9 octobre au Havre, la ville dont il est le maire. Devant 3000 invités selon les organisateurs, l’ancien Premier ministre a réitéré son soutien à Emmanuel Macron et sa probable candidature pour 2022. Cependant, d’après de nombreux observateurs politiques, un simple soutien à Emmanuel Macron ne saurait justifier la création d’un parti politique. Quel rôle compte jouer Édouard Philippe lors du prochain scrutin de 2022 ?

« Construire une nouvelle offre politique »

« Horizons », c’est le nom du nouveau parti d’Édouard Philippe. S’il y a une chose qui ne soulève aucun doute, c’est que l’ancien Premier ministre ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle de 2022. Depuis quelques semaines, il s’affiche comme un soutien d’Emmanuel Macron et il ne cesse de le rappeler. « Je soutiendrai le président de la République. Je pense et j’espère qu’il sera candidat », avait-il déclaré. Si tel est le souhait de l’ancien Premier ministre, pourquoi lancer son propre parti sachant qu’il peut toujours soutenir le chef de l’État tout en étant membre de LREM ?

Selon Marie Lebec, première vice-présidente des députés LREM, ce nouveau parti d’Édouard Philippe « n’est pas une quelconque remise en cause de l’appartenance à LREM. » Pour elle, c’est « la volonté de soutenir quelqu’un avec qui on a travaillé pendant trois ans », a-t-insisté. Une analyse bien partagée par Christophe Castaner. « Personne ne doute de son engagement dans la majorité présidentielle », déclare le patron du groupe LREM à l’Assemblée nationale.

Cependant, à écouter les proches d’Édouard Philipe, les ambitions du nouveau parti va au-delà de la présidentielle de 2022. Devant ses invités de marque, Édouard Philipe dit vouloir fonder une « nouvelle offre politique indispensable à la structuration de la future majorité. » « Le président aura besoin de s’appuyer sur un socle de stabilité pour poursuivre l’effort de transformation de la France. Et je veux aussi l’aider à élargir sa base, car aucun président n’a été réélu sur un rétrécissement », martèle-t-il dans le Journal Du Dimanche.

De la présidentielle aux législatives

Il est donc évident que l’ancien Premier ministre souhaite jouer un rôle central dans la réélection d’Emmanuel Macron. De même, il se projette déjà dans l’après 2022. Pour cela, son parti pourrait prendre part en présentant des candidats aux élections législatives de juin 2022. Selon un proche d’Édouard Philipe, ce parti du centre-droit est ce qui manquait pour équilibrer cette majorité présidentielle.

Pour ce proche, le but de cette nouvelle formation est de « fédérer plus d’élus qui se sentent orphelins des partis. », le parti veut « pousser aussi une série de propositions un peu fortes, pour peser sur la campagne d’Emmanuel Macron avec pourquoi pas un financement public, des militants, des candidats aux législatives, et un groupe à l’Assemblée nationale. On veut pouvoir soutenir le national quand ce qui est fait est bien, mais garder la liberté de dire quand ça ne va pas dans le bon sens. Loyauté et liberté, qui de mieux qu’Édouard Philippe pour l’incarner ? », s’interroge-t-il.

Accueil / Politique / Lancement du parti politique d’Édouard Philippe : quels sont les enjeux pour lui lors de la prochaine élection présidentielle ?