Les Républicains en bonne marche, ils passent le cap des 120 000 adhésions avant leur congrès !

Afficher Masquer le sommaire

Les Républicains désigneront le 4 décembre 2021 leur candidat pour la prochaine présidentielle 2022. À quelques jours de ce rendez-vous, tous les signaux semblent au vert. Les candidats jouent leur dernière carte et le mode d’emploi est déjà connu de tous. La sensation est le nombre d’adhérents enregistré par le parti. Comme prévu, ils passent la barre des 120 000 adhérents.

Près de 50 % d’augmentation des adhérents en 3 mois

Objectif atteint pour la direction des Républicains. À 24 heures du deuxième débat entre les candidats à l’investiture du parti, les dirigeants LR ont informé les chaines BFM TV et RMC que le parti a enregistré officiellement 125 273 adhérents inscrits pour participer au prochain congrès. Pourtant les Républicains n’étaient qu’à 79 000 adhérents ajout en fin août. En trois mois, la formation enregistre une augmentation de 50 % d’inscription. « Une démonstration de force », commente un député RL. 

À qui profite cette hausse d’adhérents observée ? Au sein des états-majors des cinq candidats en lice, on essaie d’analyser avec soin l’origine de nouvelles adhésions. D’après les statistiques, on constate que des hausses ont été plus remarquées dans trois régions. Il s’agit de l’Ile-de-France, la région dirigée par Valérie Pécresse, en Rhône-Alpes présidé par Laurent Wauquier et aussi le fief de Michel Barnier et dans les Alpes-Maritimes, la citadelle du député Eric Ciotti.

Certaines voix à l’interne estiment que les nouveaux adhérents pencheront plutôt du côté des favoris des sondages. Une analyse que rejette Michel Barnier qui lui voit que le jeu est ouvert à tous. L’ancien négociateur de Brexit pour l’Union Européenne se projette déjà sur son après victoire. « Moi, mon souci est qu’au lendemain de ce vote, au plus tard le 5 décembre matin, je puisse mettre tout le monde autour de la table, respecter tout me monde, faites en sorte que tout le monde en sorte la tête haute, qu’on forme une équipe et qu’on est un même projet », prévoit-il.

Deuxième débat : Quelles sont les propositions économiques des candidats ?

Le second round des quatre débats par le parti entre les candidats se tiendra cette soirée sur BFM TV et RMC. Les prétendants se prononceront sur l’immigration, la sécurité, l’environnement, l’éducation et surtout leur politique économique. Concernant ce dernier volet, les propositions des candidats diffèrent.

Michel Barnier par exemple veut remplacer toutes les aides sociales par une aide unique qui doit moins rapporter que le travail effectué. De même, il souhaite ouvrir l’apprentissage dès 14 ans et prévoit à former 800 000 apprentis par an. Il veut diminuer des cotisations sociales et supprimer des charges sur le premier emploi des jeunes pour les 3 premières années.

L’ancien ministre des affaires étrangères veut fixer l’âge de retraite à 65 ans et augmenter le temps de travail. Quant à Xavier Bertrand, il veut accorder une prime au travail d’ici fin 2022 pour chaque salarié à temps complet, qui gagne de 1500 euros net par mois jusqu’à 2000 euros net.

Accueil / Politique / Les Républicains en bonne marche, ils passent le cap des 120 000 adhésions avant leur congrès !