Marine Le Pen se met sous la lumière avec sa visite à Budapest !

Afficher Masquer le sommaire

Un mois après la visite d’Éric Zemmour à Budapest, Marine Le Pen a été également reçue par le Premier ministre hongrois de l’extrême droite, Viktor Orban. Cette visite de la candidate du Rassemblement national s’avère importante à six mois de la présidentielle en France. Elle donne du poids à sa candidature et crédibilise son image sur la scène internationale.

Une visite en grande pompe

Accueillie sur le tarmac de Budapest par la protection rapprochée de Viktor Orban et escortée par un cortège policier, Marine Le Pen a eu droit à une visite digne d’un président de la République. Tapis rouge, tête à tête dans le bureau du Premier ministre, conférence de presse conjointe, la candidate du RN ne pouvait pas en rêver mieux loin de l’atmosphère politique française. Elle a d’ailleurs profité de chaque minute de son séjour à Budapest qui a commencé depuis le dimanche.

Cette visite était particulièrement attendue après celui de sa nièce Marion Maréchal et surtout de son adversaire Eric Zemmour qui ne s’est toujours pas déclaré candidat pour 2022. Sur le plan de la notoriété, Marine Le Pen réussit parfaitement son pari étant donné que son rival n’avait eu droit qu’à une entrevue privée avec le Premier ministre hongrois.

Au coud à coud dans les derniers sondages avec Eric Zemmour, la candidate du Rassemblement national avait besoin de ce coup diplomatique pour crédibiliser son image auprès des Français et aussi se fit un nom sur la scène européenne.

Viktor Orban à la recherche d’une alliance au sein du parlement européen

Cette rencontre entre Marine Le Pen et Viktor Orban est motivée par de nombreuses raisons. En dehors de cette image forte et crédible que renvoie la candidate du RN aux Français, l’objectif du Premier ministre hongrois pour cette visite est de construire une nouvelle alliance au sein du parlement européen. En mars 2021, le parti de Viktor Orban a claqué la porte de son groupe de droite (PPE). Afin de ne pas rester isoler dans ce grand ensemble, elle se dit être « en quête de partenaires pour coopérer dans cette nouvelle ère ».

Marine Le Pen donc une figure incontournable avec qui il peut former une nouvelle alliance. « Je pense que tant que les forces patriotes et souverainistes ne sont pas alliées au sein du Parlement européen, elles ont évidemment moins de poids que si nous arrivons à constituer ce grand groupe que nous appelons de nos vœux depuis déjà un certain nombre de temps », explique-t-il lors de la conférence de presse animée par les deux personnages.

Toutefois, pour la prochaine élection présidentielle, Viktor Orban s’est abstenu de choisir un camp entre Marine Le Pen et Eric Zemmour qui pour le moment reste un potentiel candidat. « Je ne sais pas ce que c’est d’être Français, mais je sais ce que c’est d’être Hongrois (…) Nous respectons le peuple français, nous ne pensons pas du tout que nous devrions prendre une quelconque décision qui ne regarde que le peuple français. Surtout s’il s’agit d’une décision concernant une personne », déclare-t-il.

Accueil / Politique / Marine Le Pen se met sous la lumière avec sa visite à Budapest !