Nouveau plan d’investissement : Emmanuel Macron est accusé de faire campagne aux frais de l’état !

Afficher Masquer le sommaire

Le président de la République a présenté ce mardi 12 octobre, le plan d’investissement France 2030, le but de faire émerger les champions de demain. Un projet d’investissement dans lequel l’état injectera environ 30 milliards d’euros. Cela, pour développer la compétitivité industrielle ainsi que les technologies d’avenir afin de mieux réconcilier la start-up nation et l’industrie. L’opposition politique y voit des dépenses électoralistes à quelques mois des élections présidentielles.

Réconcilier la start-up nation avec l’industrie

Dans la matinée de ce mardi, le chef de l’état, Emmanuel Macron a lancé, dans la salle des fêtes de l’Élysée, son plan France 2030. L’objectif de ce projet d’investissement décennal est de « faire émerger les champions de demain » pour donner du souffle au tissu industriel français. « Si on ne réindustrialise pas le pays, on ne pourra redevenir une nation d’innovation et de recherche », a assuré le chef de l’État.

Durant deux heures et devant une assemblée auguste réunissant le gouvernement, les députés LR, des jeunes et des chefs d’entreprise, le chef de l’état a décliné ses projets pour la France d’ici dix ans. « L’objectif de la France doit être cela : mieux produire, mieux vivre, mieux comprendre le monde », a-t-il déclaré. « Il faut mettre le pays sur les bons rails pour répondre au défi de la transition écologique, se projeter vers une France décarbonée, industrielle et moderne », commente Roland Lescure, député LREM des Français d’Amérique du Nord.

Le porte-parole d’En Marche, de son côté paraphrase Churchill qui disait».  « Le Covid-19 a permis de nous réinterroger, notamment sur la nécessité de réindustrialiser pour garder notre souveraineté, pouvoir produire de manière autonome des biens de santé par exemple », a-t-il poursuivi.

À l’avènement, parmi les 30 milliards d’euros qui seront affectés au programme, 8 milliards seront injectés dans le secteur de l’énergie, 4 milliards dans les nouveaux moyens de transport, 2 milliards dans le secteur agricole, 3 milliards dans la santé et 6 milliards pour doubler la production électronique de la France.

Un plan dévoilé à l’approche des élections présidentielles

Le projet France 2030 s’étale sur le long terme, aux horizons 2030 et donc vers un deuxième mandat. Une projection qui n’est pas passée inaperçue à l’opposition politique. « Quoi qu’il en coûte, je veux être réélu ! », a dit la candidate du Rassemblement National sur Twitter. Marine Le Pen estime qu’« à quelques mois de la fin de son mandat, le président sortant engage l’argent des Français pour redorer son blason électoral avec des promesses qui n’engagent que son successeur ».

Cette enveloppe de 30 milliards d’euros vient s’ajouter au plan de relance 100 milliards d’euros en 2020 ainsi qu’à d’autres dépenses ces derniers mois, dont les investissements exceptionnels pour Marseille, Beauvau de la sécurité, chèque énergie, etc.

Déjà, la gauche et la droite critiquent véhément le dernier budget de l’État au moment où le projet de loi des finances 2022 arrive à la table des députés, cette semaine. France 2030, devrait d’ailleurs être inscrit dans ce dernier budget du quinquennat. « Macron sort le carnet de chèques à l’approche des élections. Chaque semaine, ce sont des dépenses électoralistes supplémentaires », dénonce le maire du Touquet, Daniel Fasquelle.

Accueil / Politique / Nouveau plan d’investissement : Emmanuel Macron est accusé de faire campagne aux frais de l’état !