Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo tacle Eric Zemmour «… quelqu’un de très crispé sur la question des identités…» !

Afficher Masquer le sommaire

La candidate socialiste était de passage le mardi 21 septembre 2021 sur RMC-BFM TV pour parler de ses projets à réaliser une fois élue présidente de la République. Dans son intervention, la maire de paris a également opiné sur les propos d’Éric Zemmour, notamment en ce qui concerne les identités jugées « non françaises » qu’évoque le polémiste dans son livre « La France n’a pas dit son dernier mot ». Pour Anne Hidalgo, ces propos de Zemmour sont tout simplement inadmissibles.

« Vous pensez qu’Éric Zemmour est raciste ? »

C’est la principale question qui a été posée à la candidate socialiste lors de son passage le mardi sur RMC-BFM TV. La réponse d’Anne Hidalgo est sans ambigüité. Elle a tout simplement répondu ‘’oui’’.  La maire de Paris estime que le polémiste tient « depuis longtemps des propos indécents ».Selon la candidate socialiste, le potentiel candidat « Eric Zemmour est quelqu’un très crispé sur la question des identités. Je pense qu’il doit être très malheureux », lance Anne Hidalgo.

La maire de Paris estime que l’ancien chroniqueur de CNews ne fait que distraire les Français avec des propos déplacés. Pour elle, Eric Zemmour ne s’intéresse pas aux sujets sur lesquels les Français aimeraient avoir de réponses. « Je ne suis pas sûr qu’il fasse dans cette présidentielle avancer les sujets sur lesquels les Français attendent des réponses aux questions économiques, les questions sociales », déclare-t-elle.

Anne Hidalgo fustige ce débat concernant les origines que mène le polémiste. Pour elle, ces propos ne feraient que créer de clivage dans la société française. Elle rappelle que la France est un pays fondé sur la diversité culturelle. « Ses propos font des différences entre Français selon leurs origines. Vous savez que la France incroyable, extraordinaire, qui doit aussi sa force à cette capacité qu’ont eu la France et la République en particulier d’intégrer toutes ces cultures, toutes ces origines pour n’en faire qu’une et de vivre la francophonie », explique-t-elle.

Le paradoxe d’Anne Hidalgo

Le journaliste Jean-Jacques Bourdin tente de comprendre comment cela se fait que la maire de Paris soit contre la proposition de Zemmour alors que son père a francisé son nom lorsqu’il avait quitté l’Espagne. « Votre père Antonio, installé en France, aimerait qu’on l’appelle Antoine. Eric Zemmour aurait-il raison ? », demande Jean-Jacques Bourdin.

Face à cette nouvelle question, la maire de Paris reste droite dans sa botte. « Surtout pas », répond-t-elle. « Mon père aimait aussi qu’on l’appelle Antonio. Quand il était en France, c’était Antoine. Et quand il est en Espagne, on l’appelait Antonio », a-t-elle ajouté.

« J’ai vraiment envie de dire aujourd’hui à tous les gens qui se sentent insultés par ce que vient de dire Eric Zemmour qu’ils soient fiers de leurs origines, de leur prénom », lance-t-elle. Selon la maire de Paris, « on peut avoir un attachement inouï et en même temps avoir une culture qui vous relie à d’autres racines et que les deux sont compatibles », rappelle-t-elle.

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo tacle Eric Zemmour «… quelqu’un de très crispé sur la question des identités…» !