Présidentielle 2022 : Éric Zemmour et Marine Le Pen ne tarissent pas de piques réciproques !

Afficher Masquer le sommaire

La bataille entre la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen et le potentiel candidat Éric Zemmour ne cesse de prendre de l’ampleur chaque jour. Chaque candidat cherche à marquer des points auprès des électeurs de l’extrême droite. Leur position dans les sondages accentue encore plus cette adversité.

« Éric Zemmour n’avait aucune chance d’arriver au second tour »

Les deux personnages se sont adonnés à un échange de piques ce week-end et c’est la candidate du Rassemblement national qui a donné le ton. En déplacement le vendredi 22 octobre à Bruxelles, la candidate du RN a critiqué le polémiste, notamment ses propos qu’elle juge clivants. Pour elle, l’ancien éditorialiste de Figaro ne peut pas prétendre être un président de la République.

« Je crois qu’Éric Zemmour n’avait aucune chance d’arriver au second tour. Je vous le dis en même temps par conviction et par expérience, car le choix qu’il fait est le choix de la provocation, le choix qu’il fait est de mettre de côté, quitte à le mépriser d’ailleurs, une grande catégorie des Français », déclare-t-elle en faisant allusion aux propos tenus tout récemment par le polémiste à Rouen. Lors de son intervention, Éric déclarait que seules votaient pour Marine Le Pen, les catégories populaires, un ghetto d’ouvriers et de chômeur.

« Je voudrais lui rappeler que ce qu’il fera qu’il ne sera pas président de la République française et qu’il ne sera pas en situation de l’être, c’est que lorsqu’on aspire à être présidente de la République française, on aspire à être président de tous les Français, quelles que soient leurs catégories sociales, leurs origines, leurs religions, leurs opinions politiques », répond-elle. Pour elle, le polémiste est le candidat de la bourgeoisie.

Marine Le Pen qualifie les sorties de son rival de l’extrême droite du buzz. Elle estime que cela peut susciter d’intérêt pendant un moment, mais le désir des Français est une autre chose. Pour elle, le peuple français veut une rupture et c’est ce qu’elle incarne.

« Voter pour la candidate RN ne sert à rien »

C’est au cours de l’émission « Grand Jury » RTL-LCI-Le Figaro qu’Éric Zemmour riposte à la candidate du RN. Il revient d’abord sur ses propos polémiques qu’il juge mal interprétés par son adversaire. « Quand je parle de ghetto, je parle de ghetto politique », a-t-il clarifié.

Selon le polémiste, « Marine Le Pen a enfermé ses électeurs, qui sont pour la plupart des électeurs des classes populaires — ouvriers, chômeurs, employés —, dans un ghetto politique (…) donc le vote pour Marine Le Pen ne sert à rien puisqu’elle ne peut pas gagner la présidentielle, puisqu’elle n’a pas l’alliance avec une partie de la bourgeoisie », explique-t-il.

Le polémiste estime que c’est lui le rassembleur. « Vous avez 67 % des Français qui craignent le grand remplacement » qui est selon lui une « théorie complotiste d’un remplacement de la population européenne par une population immigrée. »  Il déclare être « le seul à employer ce mot-là. Madame Le Pen prend une moue dégoûtée quand elle entend ce mot. »

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : Éric Zemmour et Marine Le Pen ne tarissent pas de piques réciproques !