Présidentielle 2022 : le CSA censure Eric Zemmour, son temps de parole dans les médias limité !

Afficher Masquer le sommaire

Accusé d’injure et de provocation à la haine, Éric Zemmour a été relaxé ce mercredi 8 septembre en appel suite à sa condamnation en première instance. Cependant, le polémiste voit son temps de parole limité sur les médias par le CSA.

Le potentiel candidat à la prochaine présidentielle, Éric Zemmour continue toujours de faire parler de lui ces derniers temps. Après des piques politiques échangées avec Marine Le Pen, c’est sur le terrain judiciaire que le polémiste s’illustre. À travers un arrêt rendu le 8 septembre, la Cour d’appel de Paris prononce son acquittement dans le dossier dit d’injure et de provocation à la haine. En revanche, il subit un autre revers. D’après une décision du Conseil supérieur de l’audiovisuel, son temps d’antenne sera désormais décompté par les médias.

Une relaxation qui révolte les associations antiracistes

Le polémiste n’est plus poursuivi pour injure et provocation à la haine. En effet, lors d’une convention de la droite organisée en septembre 2019, Éric Zemmour avait tenu des propos condamnant les « immigrés colonisateurs et une islamisation de la Rue ».

Suite à ce discours jugé inacceptable, les associations antiracistes déposent une plainte contre le polémiste qui sera condamné en première instance à 10 000 euros d’amende. Selon la présidente de la 17e chambre correctionnelle, les propos du chroniqueur de 63 ans constituent « une exhortation, tantôt implicite tantôt explicite, à la discrimination et à la haine à l’égard de la communauté musulmane et à sa religion ».

 En revanche, selon les raisons qui motivent son arrêt, la cour d’appel déclare que « aucun des propos poursuivis ne vise l’ensemble des Africains, des immigrés ou des musulmans, mais uniquement des fractions de ces groupes ». Par conséquent, les infractions poursuivies ne sont pas constituées.

Si cette décision est « une immense victoire » pour Éric Zemmour selon son avocat, Me Olivier Pardo, les associations antiracistes parlent d’une « grosse déception ». Pour Me Jérôme Karsenti, « c’est une décision catastrophique pour le débat public, cela autorise tous les excès de racistes ». Il promet de se pourvoir à la cassation.

Zemmour traité désormais comme un politique

Les interventions du polémiste ne seront plus de même nature comme avant, ne serait-ce que sur la durée. C’est ainsi qu’a décidé le Conseil supérieur de l’audiovisuel dans un communiqué publié ce mercredi 8 septembre. Dans sa notification, le CSA estime qu’Éric Zemmour n’est plus uniquement un polémiste ou un chroniqueur, mais aussi un acteur du débat politique national, et il doit être traité à ce titre.

« Au regard des récents développements, Éric Zemmour peut être regardé dorénavant, tant par ses prises de position et ses actions, que par les commentaires auxquels elles donnent lieu, comme un acteur du débat politique national ». Selon l’organe régulateur des médias, cette demande doit être mise en application par tous les organes de presse dès ce jeudi.

Cette décision du CSA pourrait freiner l’accession que connait l’homme ces dernières semaines dans les sondages grâce à sa forte audience dans les médias.

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : le CSA censure Eric Zemmour, son temps de parole dans les médias limité !