Présidentielle 2022 : l’énorme raté d’Emmanuel Macron qui pourrait mettre à mal sa réélection !

Afficher Masquer le sommaire

Actuellement en déplacement à Marseille, la cité phocéenne, Emmanuel Macron rentre déjà petit à petit dans la course contre la montre en vue des présidentielles d’avril 2022. Portée par une remarquable ferveur populaire qui lui a permis d’accéder au sommet de l’État en 2017, l’actuel président français de 43 ans aimerait rééditer son exploit.

Un exploit qui passera forcément par la défense du bilan de son mandat qui n’a évidemment pas été de tout repos. Mais en attendant ces prochaines échéances à l’occasion desquelles il aura à convaincre la majorité des Français, certains observateurs politiques lui attribuent déjà une première bourde.

Une erreur de calcul de sa part au niveau du calendrier électoral qui pourrait lui coûter un ultime sacre présidentiel.

Le premier mandat de Macron à l’épreuve de plusieurs difficultés

À sa prise de pouvoir en mai 2017, celui qui est diplômé de l’École nationale d’administration française avait suscité tant d’espérances réjouissantes au sein de toutes les couches de la société française. Des espérances justifiées par son plan d’action ambitieux et sa volonté de faire retrouver à sa patrie ses lettres de noblesse.

Néanmoins, moins de deux ans après le début de son mandat, sa détermination à suivre sa feuille de route s’est heurtée aux vagues de protestation des travailleurs français. Un épisode éminemment marqué notamment par la crise des gilets jaunes qui a embrasé le pays durant des mois.

Emmanuel Macron tentait de sortir avec délicatesse de cette spirale négative de ses débuts quand l’imprévisible survint. Une crise sanitaire d’envergure internationale qui allait réussir à paralyser le monde entier depuis fin 2019 et dont les conséquences se font ressentir jusqu’à présent.

En effet, la pandémie du coronavirus a complètement bouleversé les prévisions de croissance économique du mandat d’Emmanuel Macron pour la France. Un état de choses qu’il tente de réparer en ne s’avouant toujours pas vaincu.

Mais à moins de huit mois de la fin de son mandat, certains analystes politiques lui reprochent en plus de son bilan mitigé un manque d’expérience dans le jeu des joutes électorales. Un avis qui se démontre d’après eux par la programmation du prochain calendrier électoral.

Un écart de date entre élections présidentielles et élections législatives qui fait craindre le pire

Suivant le calendrier établi, on constate un écart inédit de 49 jours entre les présidentielles prévues en début d’avril et les législatives programmées après la moitié du mois de juin 2022.

Une telle programmation qui selon certains médias, notamment « Le Point », entre dans la logique de permettre aux électeurs de confirmer au sein du parlement leur préalable choix politique au niveau des présidentielles.

Pour d’autres observateurs du monde politique, il s’agit plutôt d’une grosse erreur politique qui pourrait coûter cher à l’actuel président français.

Emmanuel Macron peut être rassuré de son prochain triomphe

Alors que certains pensent à une mauvaise manœuvre qui risque de coûter à Macron et à son mouvement politique « La République en Marche » la majorité au niveau du pouvoir législatif, l’effet contraire pourrait survenir.

En effet, un écart aussi long entre les deux scrutins peut également être à l’avantage du président français qui reste après tout un dirigeant avisé. Une qualité qu’il a déjà réussi à prouver par le passé en devenant à moins de 40 ans le premier représentant de l’hexagone à l’international.

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : l’énorme raté d’Emmanuel Macron qui pourrait mettre à mal sa réélection !