Présidentielle 2022 : les candidats que vous ne connaissez sûrement pas !

Afficher Masquer le sommaire

Le premier tour de l’élection présidentielle de 2022 s’approche. Et comme à l’accoutumée, nombre de candidates et candidats ont annoncé leur intention d’entrer en compétition. Si certains sont connus du grand public et font le chou gras des médias, d’autres demeurent cependant dans l’anonymat total. Dans ce billet politique, vous découvrirez quelques-uns parmi eux.

Anna Agueb-Porterie

Anna Agueb-Porterie est l’un des dix candidats sélectionnés pour la primaire populaire. Elle défend entre autres l’écologie solidaire et la démocratie participative. « La politique, ce n’est pas juste les institutions : on en a marre d’être représentés par les mêmes personnes », a déclaré la cofondatrice de la plateforme Notre Maison Brûle, auprès de nos confrères de Sud-Ouest en août 2021.

Encore étudiante et âgée de 23 ans, Anna Agueb-Porterie est en dernière année de master politiques publiques en action humanitaire internationale à Paris. Elle travaille aussi pour L’Alliance Citoyenne à Aubervilliers (93).

Fabrice Grimal

 Entrepreneur dans l’événementiel, M. Grimal a été désigné candidat par La Concorde citoyenne en juin 2021, une initiative réunissant plusieurs mouvements issus des gilets jaunes. Fabrice Grimal, âgé de 39 ans, a été un maillon essentiel dans la mobilisation des Gilets jaunes. Lui-même se qualifie comme un « manifestant assidu », d’après son intervention dans les colonnes de Le Monde. Il est d’ailleurs l’un des fondateurs du projet « Gouv » issu des Gilets jaunes.

« Le programme est transversal et sans idéologie. On a pris le meilleur de la gauche et le meilleur de la droite », a-t-il expliqué lors d’une réunion publique dans une commune du Sud-Ouest.

Marie Cau

Nantie d’un diplôme en tant que technicien agricole, d’un BTS Horticole avec un passage dans l’armée, cette ingénieure s’est finalement reconvertie en l’informatique. À en croire les journalistes du journal Le Monde, Marie Cau, 56 ans, dirige une entreprise de conseil informatique.

Son élection au premier tour à la mairie du village Tilloy-lez-Marchiennes (Nord) avait eu un retentissement planétaire, de nombreux médias étrangers ont titré en manchette sa victoire. Mme Cau est considérée comme la première maire transgenre en France.

En mars 2021, l’élue a annoncé sa candidature dans un entretien à La Voix du Nord. « Je ne serai pas là pour militer en faveur de la cause LGBT, mais si ça peut la servir, tant mieux. Je veux rassembler les Français autour des valeurs d’écoute et de respect mutuel à l’heure où tout n’est que haine, peur et colère », avait-elle indiqué.

Philippe Furlan

Selon le journal Le Progrès, Philippe Furlan est un ingénieur en informatique, fonction qu’il a exercée pendant plus de 25 ans aux États-Unis. Il s’est déclaré candidat à la présidentielle en septembre. Le candidat âgé de 58 ans a annoncé vouloir mener une campagne « 100 % numérique ».

« Si je suis élu, je serai le président des citoyens, du référendum d’initiative citoyenne, du numérique, de l’innovation, des aidés et des aidants, de la jeunesse, de l’écologie et du bien-être. Je serai le président des pauvres et des riches, des jeunes et des moins jeunes, des oubliés, des blouses blanches, des gilets jaunes, des bonnets rouges et de toutes les couleurs », a-t-il annoncé auprès de nos confrères du Progrès.

Anasse Kazib

Anasse Kazib, âgé de 34 ans s’est déclaré candidat depuis avril 2021. Le cheminot et syndicaliste Sud Rail est le candidat du CCR (Courant communiste révolutionnaire) – Révolution permanente, une ex-branche du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste).

Anasse Kazib s’est fait connaître du public notamment par son combat de syndicaliste et ses nombreuses apparitions sur les plateaux de télévision. Il s’est également rangé aux côtés des Gilets jaunes.

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : les candidats que vous ne connaissez sûrement pas !