Présidentielle 2022 : Macron reste inamovible dans les sondages, tandis que Zemmour et Le Pen sont en nette régression

Afficher Masquer le sommaire

À cinq mois de la prochaine présidentielle, les sondages s’enchainent afin d’évaluer la cote de popularité es candidats déclarés et des potentiels candidats. La dernière enquête d’opinion publiée date seulement de ce jeudi 11 novembre 2021. Le grand enseignement à tirer de cette récente enquête d’opinion est la régression du polémiste Eric Zemmour, une première depuis la rentrée. Macron mène toujours la course en tête et la gauche n’atteint pas encore le seuil des 10 %, peu importe le scénario.

Macron et Le Pen stable, Zemmour en net recul

La percée d’Éric Zemmour dans l’opinion pour la présidentielle de 2022 connait un coup d’arrêt. Selon un dernier sondage Odoxa-Saegus pour L’Obs, le polémiste chute et se retrouve entre 14 % et 15 %. Depuis la rentrée, c’est pour la première fois que l’ancien éditorialiste de Figaro est en régression dans les sondages. L’évolution de son score ainsi que celui d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen est étroitement lié à la figure qui serait choisie par la droite à l’issue du congrès qui aura lieu le 4 décembre prochain.

Dans le cas où le candidat LR serait Xavier Bertrand, ce dernier recueillerait 12 % des suffrages. Emmanuel se retrouve en tête avec 25 % des voix. Il est secondé par la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen avec 18 % des intentions de vote et 14 % pour Eric Zemmour qui perd 2 points comparativement à sa cote dans le précédent sondage.

 Dans le scénario où Valérie Pécresse serait la candidate de droite, elle est créditée de 9 % et fera grimper la cote Marine Le Pen qui serait à 18,5 % et celle d’Éric Zemmour qui obtiendrait 14,5 % des suffrages. Quant à Emmanuel Macron, il reste stable à 25 %. Ce sondage s’intéresse aussi au schéma Michel Barnier. En cas de désignation de l’ex-négociateur de Brexit pour l’Union européenne dont la cote de popularité est estimée à 9 %, c’est la candidate du RN qui sera la grande gagnante.

Dans ce cas de figure, Marine Le Pen obtiendrait 19 % des voix contre 25 % pour le chef de l’État et 14,5 pour l’ancien chroniqueur de CNews.

Quel sort pour la gauche ?

Dans ce sondage réalisé en ligne et qui prend en compte un échantillon de 3005 personnes, la gauche joue toujours les derniers rôles. Aucun candidat ne dépasse pas encore la barre symbolique des 10 %. Le plus populaire dans les sondages est Jean-Luc Mélenchon. Il est crédité de 8,5 % dans le cas où le candidat de la droite serait Xavier Bertrand. Dans le schéma Michel Barnier, le leader de la France insoumise monterait à 9¨%.

Yannick Jadot obtient un score un peu plus faible. Il recueillerait entre 6,5 et 7 % des intentions de vote en fonction du candidat choisi par la droite. Il fait tout de même mieux que la candidate socialiste, Anne Hidalgo. La maire de Paris est donnée entre 4,5 et 5 % des voix. Quant à Arnaud Montebourg et Fabien Roussel, ils obtiendraient tous moins de 4 %, peu importe la configuration qu’affichera la droite. 

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : Macron reste inamovible dans les sondages, tandis que Zemmour et Le Pen sont en nette régression