Présidentielle 2022 : Marine Le Pen en déplacement en Isère dévoile les points de son programme sur les questions de la retraite, des péages, de la redevance télé et de l’écologie !

Afficher Masquer le sommaire

Hier, la présidente du Rassemblement National, candidate à la présidentielle de 2022, Marine Le Pen, était en déplacement à Isère. L’occasion a été pour la finaliste de 2017 de débriefer quelques points clés de son programme quinquennal dès qu’elle va s’offrir le Graal.

Invitée, en marge de cette visite, par France Bleu Isère, elle a notamment opiné sur des sujets d’importance, dont l’écologie, les retraites, le pouvoir d’achat, la baisse du prix des péages, etc.

Le pouvoir d’achat, une priorité

Un peu à l’image de la plupart des candidats en course pour la présidentielle de 2022, Marine Le Pen veut passer en premier lieu la lutte contre la baisse du pouvoir d’achat des Français. Pour y arriver, elle compte notamment supprimer la redevance et privatiser l’audiovisuel public. Cette mesure, une fois mise en application contribuera à restituer près de « 2,8 milliards » d’euros au contribuable, d’après elle. Elle explorera cette option étroitement liée à la revalorisation des petites retraites.

 « Mon axe prioritaire, c’est d’abord la protection du pouvoir d’achat. J’ai comme objectif d’instituer la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisation. Et sur la question plus précise des petites retraites, l’axe prioritaire que je souhaite mettre en œuvre, c’est d’abord la protection du pouvoir d’achat avant.  Il faudra très certainement revaloriser pour les petites retraites, il faut d’abord arrêter de prendre de l’argent aux Français ».

Pour elle, l’augmentation du pouvoir d’achat des Français passe notamment par « la suppression de la redevance télé et la baisse du prix des péages ». Elle ajoute par ailleurs qu’ « il va falloir agir aussi de manière extrêmement ferme maintenant pour empêcher l’augmentation ininterrompue des prix de l’énergie ».

Nationaliser les autoroutes

Dans son programme politique, la patronne du RN souhaite aussi nationaliser les autoroutes pour baisser le prix des péages. Ceci permettrait « de livrer 1,5 milliard d’euros par an au budget de l’Etat » et de « créer de nouvelles sorties d’autoroute pour irriguer le territoire », a-t-elle confié à l’antenne de France Bleu.

Sur ce point, Marine Le Pen estime « défendre une vision gaullienne de ‘’démétropolisation’’ et de ‘’rééquilibrage’’ entre les grandes métropoles qui fascinent notre monde politique et la ruralité, qui est aujourd’hui totalement oubliée. L’aboutissement de ce projet aura pour conséquence de « permettre à nos compatriotes qui habitent à la campagne de pouvoir accéder aux villes », sans être ‘’spoliés’’.

L’écologie dans la vision de Marinienne

L’écologie est sans aucun doute l’un des thèmes majeurs des campagnes présidentielles depuis quelques années. La candidate du RN, dans ce sens, ne s’est pas empêchée d’aller à l’encontre de « Les Verts » et leur « écologie punitive ». Une écologie, laquelle, à en croire Marine Le Pen, crée « une discrimination insupportable » pour ceux qui conduisent « des voitures trop anciennes ou soi-disant polluantes.

Elle préconise, par contre « une écologie du bon sens » qui passe par « le localisme, le rééquilibrage des territoires entre la campagne, la ruralité et les grandes villes »

Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : Marine Le Pen en déplacement en Isère dévoile les points de son programme sur les questions de la retraite, des péages, de la redevance télé et de l’écologie !