Présidentielle 2022: pour Nicolas Dupont-Aignan, l’issue de l’élection présidentielle dépend du vote des indécis !

Afficher Masquer le sommaire

Selon l’analyse du président, Débout France analyse que l’élection présidentielle de 2022 va dépendre de la mobilisation des français. Selon le candidat, les millions de français qui disent qu’ils ne sont pas sûrs d’aller voter vont déterminer l’issue de la course à l’Élysée qui va démarrer proprement dans environ sept mois. C’est en effet l’essentiel à tire de la sortie médiatique de Nicolas Dupont-Aignan sur Franceinfo, ce mercredi 15 septembre.

Réveiller la clé du scrutin.

Les tout derniers sondages créditent le candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2022 entre 2 % et 5 % des intentions de vote. Ces enquêtes d’opinion ne sont pas une fin en soi pour le candidat sous la bannière de son mouvement Débout France.

Pour lui, « il y a 20 millions de Français qui disent qu’ils ne sont pas sûrs d’aller voter, et ils ne sont pas pris en compte dans les sondages ». Nicolas Dupont-Aignan compte donc sur cette marge indécise pour renforcer et grossir son électorat. « Ce sont eux la clé du scrutin », a observé le député de l’Essonne. Il estime alors pouvoir « réveiller ces 20 000 000 de Français qui ont la clé de l’avenir de la France », et sans doute, les embarquer dans son mouvement.

Une bouée sur la politique sécuritaire du gouvernement

En marge de son intervention sur France info, le candidat en course pour l’Élysée est revenu sur les reformes sécuritaires achevées mardi. Sur cette question, le chef de l’État Emmanuel Macron a préconisé une simplification de la procédure pénale. Il a également annoncé le renforcement (dédoublement) de la présence policière sur le terrain. D’après ce dernier, Emmanuel Macron « se trompe de diagnostic ».

L’administrateur civil juge en effet « qu’il faut des moyens, mais le vrai problème, c’est l’application des décisions de la justice ». Il fustige en substance le manque de places dans les prisons et déplore le fait qu’il n’y ait pas de changement dans les condamnations systématiques des récidivistes.

Par ailleurs, le candidat Emmanuel Dupont-Aignan a profité pour opiner sur l’actualité brûlante de l’exclusion des soignants non vaccinés. Depuis mercredi, l’application du dispositif sanitaire concernant l’obligation vaccinale faite aux professionnels de santé. Celui-ci estime qu’« on n’est pas dans un pays de fous, où l’on veut résoudre une crise sanitaire et où l’on va chasser des soignants si utiles des Ehpad, de la médecine de ville, des hôpitaux ».

Selon ces propos, les gestes barrières en vigueur suffisent jusque-là à contrôler le mal. « Ne nous privons pas de dizaines de milliers de soignants alors qu’on en manque », a-t-il conclu.

Par ailleurs, le médecin généraliste Jérôme Marty compte porter une plainte contre le candidat après que celui-ci ait tenu des propos qu’il juge diffamatoires. Dans un tweet, Nicolas Dupont-Aignan écrivait : « Didier Raoult a sauvé des vies en soignant précocement les malades : il est viré. Les autres ont des milliers de morts sur la conscience en les confinant chez eux avec du Doliprane et ils se pavanent dans les médias ». 

Le Dr Marty a réagi à cette manifestation de soutien au scientifique controversé en ces termes : « vous venez de porter publiquement la plus grave accusation qui soit à l’égard de notre corporation par des propos diffamatoires. J’aurai donc l’honneur de porter plainte contre vous ».

Accueil / Politique / Présidentielle 2022: pour Nicolas Dupont-Aignan, l’issue de l’élection présidentielle dépend du vote des indécis !