Rassemblement national : Marine Le Pen donne plus de détails par rapport à son référendum sur l’immigration !

Afficher Masquer le sommaire

La question d’immigration est sans aucun doute l’un des thèmes politiques les plus abordés à l’approche de cette élection présidentielle. De Marine Le Pen à Eric Zemmour en passant par l’ancien ministre des affaires étrangères, Michel Barnier, la question maintient tout son intérêt. « Sujet fétiche », pour l’ancienne patronne du rassemblement national et pour la droite plus globalement, Marine Le Pen a précisé les contours de son projet de referendum  sur la maitrise de l’immigration.

L’immigration au cœur de la présidentielle 2022

C’est au cours d’une conférence de presse ce mardi, que la candidate à l’élection présidentielle à éclaircir sa proposition d’inscrire dans la constitution, et en passant par referendum, la maitrise de l’immigration ou la priorité nationale. La finaliste de 2017  revient ainsi sur son projet phare qu’il mettra en œuvre lorsqu’elle sera élue.

Outre la maitrise de l’immigration et la supériorité nationale, elle espère inscrire dans la constitution française, la supériorité du droit français sur le droit international. Une démarche qui permettra, selon son concept, de refondre « l’ensemble du droit applicable aux étrangers ». « Elue présidente, je proposerai un référendum où la question sera simple : “Approuvez-vous le projet de loi C2I (citoyenneté, identité, immigration) ?”, qui comprendra un plan complet de maîtrise de l’immigration », a-t-elle détaillé au cours de cette conférence de presse qui s’est tenue, 28 septembre.

Elle poursuit son argumentaire en ces propos : « Ce que nous proposons aux Français c’est une solution clé en main aux problèmes de l’immigration avec une méthode, une philosophie et un dispositif législatif complet ». D’un autre côté, ce projet de loi que Marine Le Pen compte intégrer n’est pas inspiré au hasard. Cela part d’un constat : « du fait d’un nombre limité de normes constitutionnelles sur le statut des étrangers, la nationalité et l’identité françaises, la jurisprudence a supplanté les autorités politiques ».

Agir désormais…

La conséquence directe du projet, s’il parvenait à être adopté par référendum sera « la maîtrise de l’entrée des étrangers, l’éloignement des étrangers condamnés pour crimes ou délits graves ou ceux qui portent atteinte à l’ordre public, la priorité nationale, la protection par le chef de l’État de l’identité et du patrimoine de la France, l’interdiction de tout communautarisme » et « le principe de l’interdiction des régularisations », selon Marine Le Pen. À rappeler que ces points seront inscrits dans le socle législatif français.

Pour elle, « le temps du constat est passé ». Un coup d’œil furtif à son camarade d’extrême droite, Eric Zemmour, candidat probable présidentielle, en confiant avoir « entendu beaucoup de solutions concrètes » venant de lui.

Par ailleurs, après cette conférence, le chantre du RN, Marine Le Pen sera en déplacement ce mercredi et jeudi à bordeaux pour y rencontrer à huit-clos, des femmes et des hommes qui constatent les coûts et l’impact de l’immigration dans le cadre de leur profession.

Sur la même question de l’immigration, le gouvernement a annoncé ce mardi avoir revu les conditions d’obtention des visas pour quelques pays du Maghreb, dont l’Algérie, la Tunisie et le Maroc.

Accueil / Politique / Rassemblement national : Marine Le Pen donne plus de détails par rapport à son référendum sur l’immigration !