Reprise du site industriel d’Amiens : Emmanuel Macron déplore l’impuissance du gouvernement !

Afficher Masquer le sommaire

En visite ce lundi 22 novembre à Amiens, le chef de l’État a rencontré les anciens employés de l’industrie Whirlpool. Une occasion pour discuter de l’épineux problème de la reprise de cette zone industrielle dont la reprise demeure un échec.

Une situation déplorable !

Deux ans après son dernier échange avec les anciens de l’usine, la situation n’a pas semblé s’améliorer. En effet, suite à la délocalisation de la société Whirlpool en Europe centrale les anciens travailleurs ont du mal à se reconvertir. Une situation que le président a prise en cœur en annonçant en 2017 pouvoir trouver des plans de secours. L’initiative est salutaire, mais la réalité est tout autre.

En réalité, sur les 278 salariés au début, reste encore à trouver des solutions à 43 autres personnes. La vérité est que sur l’ensemble des licenciés, 191 personnes ont pu bénéficier soit d’un emploi soit d’une formation. Une quarantaine d’individus par contre, sont partis en retraite anticipée. Cette situation est due à la liquidation des entreprises racheteuses.

En réunion avec quelques représentants des anciens employés, le président se sent consterner par le sort des employés. Sur un ton désolant, il affirme en référence aux échecs des repreneurs : « On s’est parfois fait prendre pour des imbéciles. On s’est parfois fait avoir collectivement. » Selon lui, la bonne volonté du gouvernement ne suffit plus à changer la situation.

Les employés, entièrement de son avis n’ont pas manqué de raconter leur parcours difficile en raison du laxisme du gouvernement. Le témoignage émouvant d’une des participantes de la réunion a particulièrement touché l’estime du chef de l’État. En ce sens, le président promet par ailleurs des mesures de suivi personnel des ex-employés.

Une rencontre très critiquée

La rencontre entre les ex-employés et quelques représentants syndicaux a été publiée sur Twitter par le député LFI François Ruffin. Ce dernier dénonce une grande lassitude du gouvernement et prend la défense des anciens employés qui visiblement sont à bout. Pour rappel, les employés ont été licenciés à trois reprises alors que l’on continue de faire des promesses infructueuses.

Selon François Ruffin, n’importe qui se sentirait brisé après une telle expérience. Il dénonce en outre, le retard dans la réaction gouvernementale face à la situation. Il affirme en terme clair « il a fallu insister très fort » pour cette rencontre. La visite du chef de l’état a également suscité des réactions auprès des candidats LR.

En témoignent les propos de Xavier Bertrand. En effet, quelques jours après la dernière discussion tendue entre les deux hommes politiques, le Xavier Bertrand revient à la charge. Se targuant d’être le porte-parole du peuple, il critique l’action du président Macron. Devant les médias, il réprouve le rôle de donneur de leçon que le président s’est empressé d’endosser.

En allant plus loin, il affirme que le président serait très loin de la réalité des citoyens français. Selon lui, le chef de l’État « ne comprends pas bien les Français. » À l’entendre, c’est tout le contraire en ce qui le concerne parce qu’il vit au milieu des Français. Par ailleurs, toujours en marge de sa visite, le président Emmanuel Macron s’est entretenu avec la délégation des sages-femmes de la clinique Victor Pauchet.

Accueil / Politique / Reprise du site industriel d’Amiens : Emmanuel Macron déplore l’impuissance du gouvernement !