Selon Rousseau, la gauche ne devra pas se recroqueviller à l’élection présidentielle de 2022 !

Afficher Masquer le sommaire

Sandrine Rousseau a été recalée, lors des primaires organisées par les écologistes. Cependant, cela ne la freine pas lorsqu’il s’agit de faire entendre sa voix. Elle compte amener la gauche à s’allier pour une meilleure défense de leur intérêt. Elle aura peut-être beaucoup plus de fil à retordre que la Maire de Paris sur ce coup.

‘’ Bien sûr qu’il faut aller vers une union’’

Le mot d’ordre est ainsi donné. Sandrine Rousseau, invite les écologistes à faire un pas dans la direction des socialistes. On ne le dira jamais assez, l’union fait la force. A quatre mois des élections, ou les socialistes ne sont pas ‘’en très bonne position’’, cet appel semble complètement ‘’inattendu’’. Mais ce n’est pas pour autant, qu’il faut d’emblée, fermer la porte à toute union parce que ‘’ la politique nécessite une responsabilité’’. Une alliance de l’écologie et du social est plus que jamais souhaitée car « sur le plan écologique, nous avons un temps très court pour agir et changer vraiment les choses » et sur le plan social « la crise est très présente ».

A côté « l’extrême droite monte. On peut le nier, mais, de fait, ça change le paysage politique ». Il est important de faire front commun contre cette droite dont les idées ne séduisent pas beaucoup. Sandrine non plus, issue de la formation politique de Jadot ne semble pas vraiment intéresser, par l’organisation d’une primaire que propose la candidate des socialistes, Anne Hidalgo, néanmoins cela ne peut constituer une entrave aux discussions, si l’on se fonde sur sa déclaration, « il y a quand même une nécessité de se parler, de faire une proposition sérieuse, de tendre la main et de ne pas se recroqueviller ».

Au-delà de tout, il faut ne pas mettre de côté, certains points, des pans entiers de l’écologie et du social qui ont tendance à être un peu oublier. Des questions incontournables telles que « quelle place pour l’écologie ? Quelles ambitions pour transformer notre société ? Notre économie ? ». L’économiste recommande de les avoir à l’esprit.

‘’ L’idéal, c’est l’association de l’écologie et du social’’

Elle ne le martèlera jamais assez, ces deux formations écologiques et sociales, doivent passer à la table des discussions et parvenir à un résultat qui les mettra tous d’accord. « L’écologie politique ce n’est pas juste ‘’on prend une carte et voilà’’, c’est un combat de longues années contre les lobbies qui nous envoient aujourd’hui dans le mur. Cette construction politique, cette construction sociale, cette sociologie du mouvement est très importante. ».

Sandrine Rousseau pense que l’on consacre assez de temps aux sujets qui ne méritent pas qu’on s’y attarde et qu’on passe à côté de l’essentiel qui n’est rien d’autres que «de réinvestir les valeurs de gauche, reparler de de progrès, de solidarité et faire société. ». L’économiste soutient que « ça, c’est primordial ».

Cetentretien, est pour elle, l’occasion de rappeler que « Tout le temps que l’on consacre à savoir si on s’unit ou pas, on ne le passe pas à dire aux Françaises et aux Français quelles sont nos valeurs » regrette-t-elle en poursuivant « J’aimerais bien qu’on en sorte évidemment unis ». Elle conclut, l’interview en exhortant, les uns, les autres maintenant à « parler aux Français ».

Accueil / Politique / Selon Rousseau, la gauche ne devra pas se recroqueviller à l’élection présidentielle de 2022 !