Sondage : la course à la présidentielle de 2022 reste ouverte à la droite !

Afficher Masquer le sommaire

À un moins d’un mois du congrès électif chez les Républicains rien n’est encore totalement joué. D’après le dernier sondage Elabe pour Les Echos, aucune personnalité de cette formation politique ne se détache pour l’instant dans l’opinion. Et,  si les grands favoris à l’investiture se battent pour se maintenir à la tête, le sondage renseigne que les prétendants moins populaires ne demeurent pas non plus inactifs.

Le débat du 8 novembre, une plaque tournante dans le processus de désignation du champion de la droite

Le 4 décembre2021, cinq candidats se disputeront l’investiture des Républicains lors d’un congrès. Parmi eux, Xavier Bertrand reste le mieux placé avec 28 % des opinions interrogées.  Les Français gardent toujours une bonne image du président de la région Hauts-de-France, même s’il a perdu 3 points durant le mois écoulé.

Il est immédiatement suivi par Michel Barnier et Valérie Pécresse, tous deux crédités de 24 % d’opinions favorables. Moins connus du grand public, Eric Ciotti et Philippe Juvin ont une image positive aux yeux de respectivement 14 % et 10 % des sondés.

Toutefois, d’après Bernard Sananès, président d’Elabe, il est encore trop tôt pour que ces candidats soient en mesure de provoquer une dynamique dans l’opinion. « Il faudra attendre les débats précédant le congrès. Et on y verra plus clair une fois le candidat des Républicains désigné », analyse-t-il. Le premier débat doit se tenir lundi prochain, 8 novembre.

Xavier Bertrand conserve son statut, de nouvelles têtes émergent…

Sur la grande échelle, chez les Français sympathisants de la droite, c’est toujours le président du Hauts-de-France qui s’impose dans l’opinion, avec 72 % d’avis positifs ; une hausse de 2 points par rapport au sondage précédent. Il distance ainsi Valérie Pécresse, qui enregistre ce mois-ci une baisse de 9 points, se maintenant toutefois à 62 %.

Néanmoins, les grands gagnants de cette course à l’investiture sont les candidats moins identifiés par l’opinion, qui ont su se faire connaitre par le public grâce à cette fenêtre médiatique. Ainsi, l’ex-commissaire européen, Michel Barnier, gagne 8 points en un mois, et monte à 56 % d’opinions favorables, suivi par Eric Ciotti (46 %, +14) et Philippe Juin (25 %, +12).

La primaire LR déjà bouclée ?

À la question de savoir si ces chiffres dessinent à peu près les couleurs du vote interne du 4 décembre, Bernard Sananès appelle à la prudence : « Près de 10 % des Français se déclarent sympathisants des Républicains, soit entre 4,5 et 5 millions de personnes. Très loin des quelque 100.000 militants qui voteront au congrès », précise le sondeur. Surtout ces deux publics ne sont pas sensibles aux mêmes paramètres.

À titre d’exemple, Xavier Bertrand qui jouit d’une grande popularité auprès des sympathisants de droite doit faire face à une plus grande défiance des militants LR. Ceux-ci restent certainement encore courroucés par son départ du parti pour tenter une candidature présidentielle en solitaire, avant d’avoir accepté plus tard de participer au congrès et de reprendre sa carte dans la foulée. « Ces débats internes sont sans doute moins importants aux yeux des sympathisants pour qui la capacité à se qualifier pour le second tour, même si elle est loin d’être acquise, est un argument fort », précise le président d’Elabe.

Accueil / Politique / Sondage : la course à la présidentielle de 2022 reste ouverte à la droite !