Sondages : pourquoi Marine Le Pen prend-elle de l’ascendance sur Zemmour ?

Afficher Masquer le sommaire

La présidentielle de 2022 suscite un grand intérêt à l’extrême droite. Du coup, Marine Le Pen et Éric Zemmour qui sont les deux candidats proches de ce bord politique sont particulièrement surveillés dans les sondages. L’évènement est la baisse de la popularité du polémiste dans les dernières enquêtes d’opinion. Il se voit ainsi dépasser par la candidate du Rassemblement national qui était jusque-là derrière lui. Pourquoi cette chute de ce probable candidat qui ne cesse de progresser depuis le début de son ambition présidentielle ?

La remontada de Marine Le Pen

Eric Zemmour impressionne moins désormais les Français ? De toute évidence, le polémiste est en perte de vitesse depuis quelques jours dans les sondages. Selon les résultats d’une dernière enquête d’opinion réalisée par Odoxa pour l’Obs, c’est Marine Le Pen qui se place en deuxième position derrière Emmanuel Macron. Une place pourtant occupée par l’éditorialiste il y a de cela quelques semaines. Cette avance de la candidate du RN se confirme dans un autre sondage réalisé par Elabe pour BFMTV.

Pourquoi une telle remontée de Marine Le Pen. Particulièrement bousculée par le polémiste, la candidate du Rassemblement national a toujours affiché son optimisme en misant sur son expérience politique. Selon les chiffres, ces derniers sondages, Marine Le Pen est créditée entre 18 et 19 % des suffrages derrière Emmanuel Macron qui recueille entre 25 et 30 % des intentions de vote. Quant à Éric Zemmour, de 17 %, il chute à 15 %, perdant ainsi deux précieux points.

La fin du Zemmour mania ?

Cette dégringolade du polémiste dans les deux derniers sondages fait l’écho étant donné qu’il a connu une constante progression depuis le début de la rentrée. En effet, depuis qu’il s’est intéressé au débat politique avec ses tournées incessantes dans toute la France, l’ancien chroniqueur de CNews a enregistré une accession fulgurante dans les sondages. De 5 % à ses débuts, il atteint 17 % en trois mois et est donné qualifié pour le second en détrônant son adversaire de l’extrême droite à qui le deuxième tour était réservé.

Pour certains, cette baisse de popularité du polémiste est liée à son hyper-présence dans les médias qui produit désormais l’effet inverse chez les Français. Complètement nouveau en politique, Éric Zemmour a plutôt misé sur son expérience médiatique. De plus, aidé par ses collègues journalistes, il a su s’imposer dans le débat, notamment avec son sujet favori : l’immigration. Un thème sur lequel il est intraitable.

Cependant, cette hyper présence commence par lasser les Français. De plus, le débat ne se mène plus trop sur son thème favori. Ayant compris la stratégie, les autres candidats parlent plutôt d’autres sujets sur lesquels le polémiste se sent moins à l’aise.

Un schéma qui fait l’affaire de la majorité présidentielle

Cette bataille entre Marine Le Pen et Éric Zemmour est scrutée de prêt dans le camp présidentiel. Le saut du polémiste dans cette aventure est une situation qui arrange bien les marcheurs, puisqu’il vient diminuer considérablement la cote de Marine Le Pen qui faisait jeu égal avec Emmanuel Macron dans les sondages. L’avènement du chroniqueur affaiblit également la droite.

En revanche, pour la majorité, cette progression de l’éditorialiste ne doit pas compromettre les chances de la candidate du RN de se retrouver au second tour. Selon les sondages, il est plus facile pour Emmanuel Macron de gagner au second face à Marine Le Pen que face à n’importe quel autre candidat.

Accueil / Politique / Sondages : pourquoi Marine Le Pen prend-elle de l’ascendance sur Zemmour ?