L’alcool peut-il être une cause de trouble du rythme cardiaque ?

Afficher Masquer le sommaire

La consommation d’alcool, même ponctuelle, peut s’avérer très nocive pour la santé, notamment le cœur. Les personnes qui se donnent à l’alcool sont très souvent exposées à des arythmies cardiaques et à plusieurs autres troubles. L’alcool est-il une véritable cause de trouble du rythme cardiaque ?

Trouble du rythme cardiaque : l’alcool, la principale cause

Caféine, carence de sommeil et alcool, ces trois facteurs sont souvent liés à la survenue d’arythmie. Mais parmi eux, du moins selon une nouvelle étude publiée le 14 novembre 2021 dans JAMA Cardiologie et publiée lors de la réunion annuelle de Heart Association Américain, seul l’alcool est réellement lié à l’apparition d’arythmies ou de fibrillation auriculaire.

Une étude réalisée par une équipe de l’université de Californie à San Francisco a impliqué 450 personnes lors de quelques tests. Parmi ces 450 individus, plus de la moitié (58%) étaient des hommes et la grande majorité d’entre eux étaient de race blanche (92%). Lors de ces expériences, les personnes ayant participé ont utilisé un électrocardiogramme mobile et une appli téléphonique pour parvenir à enregistrer les déclencheurs potentiels d’arythmie.

Bien que les personnes ayant participé aux tests aient été plus susceptibles de choisir la caféine comme déclencheur, les chiffres ont montré qu’il n’y avait aucune association entre cet apport et la survenue d’une fibrillation auriculaire. Il en va de même pour d’autres déclencheurs potentiels, tels que le manque de sommeil. En ce qui concerne l’alcool, les données ont révélé qu’une quantité importante pourrait entraîner des troubles du rythme cardiaque.

Boire modérément

Habituellement, une fois que vous êtes sobre, le cœur reprend son rythme normal. Cependant, ces arythmies ne doivent pas être ignorées. L’alcoolisme répété est mauvais pour le cœur, c’est pourquoi les experts soulignent qu’il faut consommer l’alcool avec modération.

En outre, « l’abus d’alcool à long terme réduit la force de la contraction du cœur, multiplie les risques de souffrir d’une tension artérielle et augmente également le risque d’accident vasculaire cérébral », a déclaré le professeur Shah. Lorsque le cœur s’affaiblit progressivement, cela finira par entraîner une insuffisance cardiaque, une maladie grave qui nécessite un traitement intensif.

Fibrillation auriculaire : un facteur de risque d’AVC

Bien que l’alcool soit une véritable cause de trouble du rythme cardiaque, il existe aussi d’autres causes de trouble du rythme cardiaque telles que l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète, l’apnée du sommeil, et surtout l’âge. Le cardiologue du CHUV, le Dr Jürg Schläpfer a souligné : « À cause du vieillissement de la population et de la prévalence croissante des facteurs de risque, cela constitue un véritable problème de santé publique. » Cependant, cette arythmie augmente le risque d’accidents vasculaires cérébraux.

Dans le cas de la fibrillation auriculaire, le rythme cardiaque devient désordonné et généralement très rapide. Une mauvaise contraction de l’oreillette gauche fait stagner le sang, ce qui favorise la coagulation du sang, qui est à l’origine de 50 % des accidents vasculaires cérébraux.

Bien que la fibrillation auriculaire puisse provoquer des palpitations, de la fatigue, des étourdissements et parfois un essoufflement, il peut n’avoir aucun symptôme. A titre préventif, la Société Européenne de Cardiologie recommande de mesurer le pouls des patients de plus de 65 ans, et si le pouls est irrégulier, un électrocardiogramme doit être réalisé. Le risque d’embolie peut être évité en fluidifiant le sang avec des anticoagulants.

Accueil / Santé / L’alcool peut-il être une cause de trouble du rythme cardiaque ?