Les causes de la rapide évolution de la maladie d’Alzheimer sont connues !

Afficher Masquer le sommaire

La maladie d’Alzheimer est la plus grande crainte après le cancer. Son évolution rapide et souvent irréversible suscite des curiosités depuis quelques années. Cette curiosité semble trouver une réponse selon une étude britannique. Le cerveau des patients serait plus atteint qu’on l’imaginait. 

Pourquoi l’Alzheimer évolue-t-elle si vite ?

Les chercheurs semblent trouver une réponse adéquate à cette question désormais. Pendant longtemps, ils ont sous-estimé le degré de contamination du cerveau. Plusieurs zones importantes sont atteintes contrairement à ce que présentent les différents diagnostics faits les premiers jours de consultation.

C’est ce que révèlent les scientifiques universitaires de Cambridge. Une évaluation de la progression de la maladie chez plusieurs patients a permis de savoir que celle-ci se développe simultanément dans différentes zones. Cette simultanéité justifierait sa progression rapide.

Mise au point d’un modèle mathématique justificatif

L’objectif de cette expérience était de trouver et de démontrer comment la maladie évolue vite dans le cerveau. Au cours des recherches, ces derniers sont arrivés à comprendre qu’en réalité, le cerveau humain n’est pas touché à un seul endroit. Il y a en effet une accumulation des plaques TAU et Bêta amyloïde à plusieurs endroits du cerveau des patients. Il faut rappeler que c’est l’association de ces deux plaques qui est à l’origine de la maladie d’Alzheimer.

Lorsque le diagnostic est fait, cette accumulation des plaques est déjà présente dans plusieurs zones du cerveau. C’est pour cette raison qu’au bout de 10ans environ après le diagnostic la situation du malade est déjà grave.

Sur quoi s’est basée l’étude ?

Les chercheurs ont fait un prélèvement des échantillons de cerveau de personnes décédées déjà de la maladie d’Alzheimer. Le scanner du cerveau de plusieurs patients vivants avec le mal a été aussi pris en compte.

Premièrement, les spécialistes avaient cru que le développement de l’Alzheimer était pareil à celui du cancer. Ce n’est pourtant pas le cas selon le docteur Georg Meisl. Contrairement au cancer, celle-ci ne prend pas source à un seul endroit avant de se propager après. Sa propagation est simultanée dans le cerveau dès sa découverte.

De cette manière, il est difficile de l’attaquer lorsqu’on se préoccupe d’une seule zone. Le développement continu dans les autres zones pendant qu’on le freine quelque part. Il faut nécessairement penser à une autre manière de traiter ce mal selon ce spécialiste. Le traitement actuel se révèle moins efficace au regard des résultats enregistrés dans différents pays.

Les statistiques sur la maladie d’Alzheimer

Il y a quelques années, une association européenne qui luttait pour une prise en charge précoce de la maladie a mené une enquête. L’enquête a révélé que peu de personnes sont informées sur les conséquences de la maladie d’Alzheimer.

Environ 40% des Européens ne savent pas que cette maladie est mortelle. Paradoxalement, il y a une grande majorité qui pense que c’est une des maladies les plus dangereuses après le cancer. Certains le mettent au même pied d’égalité avec les AVC.

En France par exemple, on estime à environ 1 000 000 de personnes atteintes. Chaque année, on enregistre environ 225 000 cas. La situation est pareil dans plusieurs autres pays du monde. La découverte de cette nouvelle dimension de la maladie permettra d’améliorer son traitement.               

Accueil / Santé / Les causes de la rapide évolution de la maladie d’Alzheimer sont connues !