Pourquoi faut-il consommer du gingembre quand on passe la cinquantaine ?

Afficher Masquer le sommaire

En plus d’être une épice qui ajoute de la saveur dans plusieurs repas, le gingembre peut être consommé en décoction. Découvrez en quoi il est donc essentiel de consommer du gingembre quand l’on passe la cinquantaine.

Gingembre : vertus anti-âge

Chaque épice possède plusieurs composés antioxydants, c’est-à-dire qu’elles aident à combattre le vieillissement cellulaire et à prévenir plusieurs maladies cardiovasculaires. Aux nombres de celles-ci, nous avons le gingembre frais et ses vingtaines de propriétés antioxydants, dont le gingérol qui lui confère un goût épicé.

Afin d’améliorer l’effet antioxydant, il est important d’envisager d’utiliser cette épice en combinaison avec de l’ail et de l’oignon. De plus, la plupart des composés antioxydants du gingembre sont libérés lors de la cuisson. Donc, après 50 ans, il vaut mieux consommer le gingembre cuit que non cuit.

Gingembre, un excellent allié anti-fatigue

Parce qu’il est riche en vitamines (C, B1, B2 et B3) et en minéraux (fer, magnésium, calcium, etc.), cette épice est un véritable psychostimulant. Il apporte un vrai coup de pouce grâce à son effet vasodilatateur. Il est très approprié lorsque l’hiver arrive, lorsque vous manquez d’énergie ou êtes temporairement fatigué.

Arthrose : l’effet du soulagement de la douleur

En raison de ses puissants effets anti-inflammatoires, si vous souffrez d’arthrose ou de rhumatismes par temps humide, vous pouvez utiliser du gingembre (comme le curcuma). En manger du gingembre, cela peut même vous permettre de réduire la prise de médicaments (cortisone, anti-inflammatoires non stéroïdiens, etc.). Dosage correct : 1,5 à 3 grammes chaque jour ingérés en poudre, en combinant par exemple curcuma/gingembre pour favoriser l’absorption intestinale.

Plus facile à digérer

Indigestion, nausées, flatulences… Ce genre de rhizome a un effet désinfectant et peut soulager plusieurs maux d’estomac. Il favorise la sécrétion de la bile, ce qui aide à rendre plus rapide la digestion et protège aussi le foie. De plus, lorsque vous en consommer régulièrement cela peut assurer l’équilibre de la flore intestinale. Une triple action indispensable pour les personnes âgées.

Gingembre et antioxydants

Le gingembre contient une quantité élevée d’antioxydants, qui sont des agents cytoprotecteurs contre les radicaux libres. Deux recherches sur le sujet indiquent qu’il contient une quarantaine, dont certaines résistent même en présence d’une température élevée lors de la cuisson.

Par conséquent, le gingembre peut être consommé en poudre, consommé frais ou cuit, peu importe, il aura toujours une variété d’effets bénéfiques sur la santé de l’homme (en particulier les personnes âgées). Il peut également fluidifier le sang et aider le sang à circuler dans tout le corps tout en le détoxifiant. Si vous suivez un traitement anticoagulant, veillez à ne pas consommer du gingembre. Dans ce cas, il est essentiel de demander l’avis d’un médecin ou d’un cardiologue avant de prendre du gingembre.

En conclusion

Le gingembre est un aliment aux nombreux avantages. Très sain, il peut résoudre plusieurs problèmes de santé. Il peut être utilisé en association avec du citron pour profiter des multiples avantages des deux produits, ou consommé seul dans les soins conventionnels.

Accueil / Santé / Pourquoi faut-il consommer du gingembre quand on passe la cinquantaine ?