Quelles seront les propensions de la grippe cet hiver ?

Afficher Masquer le sommaire

La saison hivernale s’annonce avec ses avantages, mais aussi ses caprices. La grippe est l’une des maladies à craindre cette saison. Avec la situation peu reluisante de la pandémie du covid-19, il faut prendre des mesures préventives pour éviter le pire. Sur le continent européen, il y a déjà une présence précoce de la grippe. Les autorités sanitaires avertissent.

L’alerte des autorités

Contrairement aux autres années, la grippe vient de manière précoce cette année. Dans l’Europe, on signale déjà une présence en Croatie. C’est une situation qui doit inquiéter les autres pays. Un cumul de la pandémie de covid-19 avec la grippe ne sera pas chose facile. Les personnes avancées en âge sont les plus fragiles qu’il faut protéger en premier lieu.

La souche A (H3N2) un peu plus résistante avec des complications rapides est à craindre. Lorsqu’il faut subir deux maladies respiratoires, c’est une saison qui peut laisser des conséquences graves si rien n’est fait.

Les orientations des spécialistes

Selon les autorités sanitaires, ce n’est pas le moment de baisser la garde. Il est vrai que la gestion de la pandémie du covid-19 connait quelques succès. C’est le moment de renforcer le respect des gestes barrières et de vacciner les personnes contre la grippe et le covid-19 à la fois. Il faut privilégier une catégorie de personnes déjà fragile à cause de l’âge.

Le professeur Fischer pense qu’après 65 ans, les risques de contaminations sont plus forts. C’est pourquoi la vaccination comme mesure préventive doit se faire le plus tôt possible, particulièrement chez les personnes âgées.

Quelques conseils des autorités

La probabilité est très forte qu’on assiste à des complications lorsqu’il y aura contamination des deux maladies. La grippe seule ou le covid-19 seul ou les deux à la fois est dangereux. Ce sont deux maladies respiratoires.

Il n’y a que la vaccination pour réduire toute complication. Les gestes barrières sont aussi une solution commune aux deux maladies, surtout la distanciation sociale. Pour exemple, il faut remarquer que c’est grâce au respect des gestes barrières la saison dernière que l’on a enregistré moins de contamination à la grippe. La vaccination préserve des complications et surtout des AVC chez les personnes du troisième âge.

Une remarque peu reluisante

Pendant que l’Europe commençait par connaître une victoire sur la pandémie du covid-19, on constate une rechute dans le rang des plus de 65 ans. Une situation qui sera insupportable avec la grippe.

Les hôpitaux ont signalé ces derniers jours en France des cas critiques et majoritairement chez les personnes âgées ayant un schéma vaccinal incomplet. On estime aujourd’hui à environ 17 % seulement les personnes âgées qui ont accepté renouveler leur dose de vaccin.

C’est inquiétant non seulement pour la gestion de la pandémie, mais aussi pour la grippe. Les autorités restent tout de même confiantes, comptant sur le sens de responsabilité des populations.

À quoi faut-il s’attendre ?

Il faut craindre un retour à des restrictions comme les confinements désagréables à l’économie et à la santé mentale. Il y aura toujours des résistances aux vaccinations, surtout que les autorités ont commencé par assouplir les mesures dans plusieurs régions.    

Accueil / Santé / Quelles seront les propensions de la grippe cet hiver ?