Rentrée 2021-2O22 et COVID-19 : quel est le bilan chez les moins de 19 ans ?

Afficher Masquer le sommaire

Une rentrée scolaire partante sur des risques de contaminations, et pourtant, le pari est gagnant ! Dans le combat contre le COVID-19, les chiffres sont devenus nos compagnons de tous les jours. C’est évidemment le moyen d’évaluation de la situation qui permet un contrôle et une maitrise.

Un recul de contamination chez les moins de 19 ans

Pour cette nouvelle rentrée où on craignait le pire, les chiffres semblent plus ou moins rassurants chez les moins de 19 ans.

Mais onze jours après la rentrée, plusieurs classes n’ont pas ouvert leurs portes. On estime à environ trois milliers des classes encore fermées à cause du COVID-19 en France. Selon les propos du ministre de l’Éducation, ce chiffre est insignifiant comparativement aux classes ouvertes.

Au regard des chiffres du ministère de la Santé, un recul de contamination est à saluer à cette rentrée chez les adolescents de moins de 19 ans. Si l’on a enregistré que 132 cas positifs sur 100 000, il y a de quoi garder espoir dans cette lutte de vie contre la mort.

Même si un seul cas devrait continuer à inquiéter, il faut tout de même saluer cette baisse de 32% qui rassure un peu sur la chute progressive des contaminations comparativement aux jours passés et encore avec la rentrée scolaire qui était perçue comme une période sensible aux contaminations. Avec les variants plus faciles à la contamination on pouvait s’attendre à pire que ces chiffres.

À quoi doit-on ce recul de contamination ?

Il faut reconnaitre que le taux de vaccination chez cette tranche dépasse déjà les 50%. Aux derniers chiffres, on parle de plus de 54% d’adolescents de moins de 19 ans déjà vaccinés contre le COVID-19.

Il va de soi que cette tranche d’âge connaît un recul de contamination, dans la mesure où jusqu’à nouvel ordre, le vaccin se révèle être la meilleure solution pour l’instant.

Si certains attendent impatiemment la prise de la deuxième dose, il y en a qui n’ont pas encore reçu la première dose. Une situation qui complique un suivi uniforme. Étant donné qu’il y a encore des personnes qui n’ont reçu aucune dose jusqu’à ce jour, il faut saluer aussi le respect des mesures barrières contre la contamination qui limite massivement les contaminations.

Les nuances importantes

Il est à remarquer qu’il y a des régions qui ont enregistré pour la même tranche d’âge des taux plus bas par endroit et plus haut par ailleurs.

Des comparaisons faites, on retiendra que les régions qui ont enregistré des taux de contamination plus haut que la moyenne nationale sont probablement celles qui n’ont pas enregistré un fort taux de vaccination : situation due d’une part à la résistance de certains et la non-disponibilité en quantité suffisante du vaccin d’autre part dans d’autres régions.

Alors que les régions ayant enregistré un taux de contamination plus bas que la moyenne ont enregistré de forts taux de vaccination. Les statistiques sur les autres tranches d’âge ne sont pas aussi mauvaises qu’on pouvait s’y attendre à cette rentrée.

Accueil / Santé / Rentrée 2021-2O22 et COVID-19 : quel est le bilan chez les moins de 19 ans ?