Stress et dépression, quelle est la dose exacte d’oméga-3 qu’il vous faut ?

Afficher Masquer le sommaire

La dépression et le stress sont aujourd’hui le quotidien de milliers de personnes. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la santé. C’est une cause de vieillissement précoce et plusieurs autres maladies les unes plus graves que les autres. Plusieurs traitements sont conseillés dans le temps. Ces derniers jours ont connu une nouvelle solution : la consommation d’oméga-3.

Une dose élevée d’oméga-3 contre le stress et la dépression ?

C’est ce que propose une récente étude qui vise à aider les patients à ne plus vieillir avant l’âge. L’effet du stress et de la dépression sur l’organisme n’est plus à démontrer dans le monde. C’est une cause de vieillissement des cellules qui répercute sur l’ensemble du corps. Les chercheurs ont pensé qu’on peut redonner de la force aux cellules en relevant la dose d’oméga-3 après un stress. C’est une méthode qui consiste à neutraliser les impacts cellulaires causés par le stress. Ceci est possible pendant que le stress est là ou après son passage.

Le contenu de la recherche

Elle a connu la publication de ses résultats, cette année dans la Molecular Psychiatry. Depuis le 19 avril, les scientifiques universitaires de l’Ohio ont publié au bénéfice du monde les résultats de leurs recherches. L’objectif des recherches était de trouver un moyen pour aider l’organisme humain à affronter sans séquelles les conséquences du stress. C’est dans cette logique qu’ils ont constaté qu’on peut y arriver, qu’on peut consommer de façon journalière 2,5 g d’oméga-3 pour aider l’organisme. Cette dose maximale en acide gras polyinsaturé empêche les cellules d’être victimes des inconvénients.

L’expérience concrète

Elle a consisté à faire consommer des suppléments d’oméga-3 à un groupe de personnes à des moments stressants. Pendant cet exercice, ils ont constaté une réduction de production de cortisol et de protéines pro-inflammatoires. Cette conclusion remarquable fait dire aux chercheurs que c’est une avancée en matière de la gestion du stress. Pendant de longues années, les effets ont été tragiques chez les personnes qui manquent d’activités physiques. C’est pareil chez celles qui sont en situation de surpoids. Ce sont des facteurs qui augmentent le risque de vieillissement.

Comment agissent les oméga-3 ?

Selon les chercheurs, ce sont les télomères qui bénéficient de leur part, d’une protection sans pareille. Une étude de Kiecolt-Glaser confirmait déjà cette thèse. La protection de ces fragments d’ADN a été constatée chez plusieurs personnes pendant une étude. Au nombre de 138, les participants à la recherche ont consommé le supplément pendant une période de quatre mois. Au minimum, ils avaient la quarantaine pour un maximum de 85 ans.

 Lorsque ces derniers ont été soumis à un exercice stressant durant une vingtaine de minutes, on n’a constaté que les oméga-3 ont aider à éviter les séquelles du stress. On estime à environ 33% le taux de réduction de cortisol et à 19% celui de protéine inflammatoire.

Conseils des chercheurs

Le stress et la dépression participent au vieillissement. S’il est impossible de les éviter, on peut tout de même les maitriser avec les oméga-3. On peut aussi les maitriser en pratiquant des exercices physiques. Il faut éviter de rester sur place pour permettre aux cellules de se renouveler.      

Accueil / Santé / Stress et dépression, quelle est la dose exacte d’oméga-3 qu’il vous faut ?