Système sanitaire : le nouveau modèle sanitaire en France !

Afficher Masquer le sommaire

L’Institut de la Santé créé en 2018 a proposé trois axes sur lesquels le système de santé français devrait être refondu. C’est dans la quête d’un nouveau modèle social que l’Institut s’est lancé dans cette recherche et s’est assuré dans ce sens qu’il constituait un large consensus. Découvrez ce nouveau modèle sanitaire en France.

Trois piliers stratégiques du nouveau modèle médical

Avec l’émergence d’un Nouveau Monde pour les pays développés, notre système de santé nécessite d’être repensé et amélioré pour s’y adapter. Dans le nouveau modèle sanitaire en France, la santé est perçue comme une source de bien-être social, de diminution des inégalités sociales, de progrès économiques, d’autonomie et surtout de dignité individuelles et de pouvoir géopolitique.

L’évolution des trois grandes stratégies de gestion des risques a favorisé la construction de ce nouveau modèle. La prise en compte globale de la santé a induit un modèle aux services de la santé pour les patients et les personnes en bon état de santé.

En tenant compte des déterminants médicaux et non médicaux de la santé, le champ d’action du système de santé s’est également élargi et une approche horizontale a été adoptée en politique et en science. Elle induit également une utilisation plus fine de certains acteurs tels que les collectivités territoriales, à travers une politique de décentralisation de plusieurs tâches de santé publique.

Avantages du nouveau modèle de santé français

Le premier pilier offre un avantage comparatif par rapport au modèle de 1945 en réduisant les inégalités sociales de santé et en permettant d’augmenter l’espérance de vie à travers des politiques de santé. Le triptyque gouvernance-financement-organisation doit être réorganisé pour pouvoir accompagner ce virage vers le capital humain en forme.

De l’offre à la demande

Le système en place est guidé par une partie de l’offre santé. Le nouveau modèle quant à lui, sera guidé à partir de la demande, mettant l’homme, l’usager en son centre. Cette demande se reflète dans les besoins de santé, et établit stratégiquement un système basé sur la santé publique (c’est-à-dire les méthodes de prévention basées sur la population) plutôt que sur les soins. Il contribue à la réussite de la régionalisation de la santé (avec un territoire égal chez tous les soignants) pour donner des réponses aux besoins de santé de chacun.

Du nationalisme à la démocratie de santé et sociale

Un système basé sur les utilisateurs individuels et leur santé globale nécessite un processus de démocratisation très avancé. Cette personne capable, informée et surtout responsable de sa santé pourra devenir un acteur important du système de santé.

Par exemple, les utilisateurs et les patients ont acquis le statut de professionnels de la santé dans le modèle nouvellement sorti, comme étant représentant de la santé, encadreur, ou encore médiateurs. Les institutions de gouvernance, notamment la sécurité sociale ainsi que les établissements de santé, ont redonné aux professionnels de santé une véritable capacité de décision et d’organisation des soins dans le cadre déterminé par la politique nationale de santé.

Accueil / Santé / Système sanitaire : le nouveau modèle sanitaire en France !