Troubles du sommeil et anxiété : quand faut-il prendre des anxiolytiques ?

Afficher Masquer le sommaire

Le terme anxiolytique est une appellation regroupant un ensemble de médicaments permettant de lutter contre l’anxiété et les troubles du sommeil. Beaucoup de personnes y ont donc recours, et la crise sanitaire actuelle a accentué ce phénomène. Mais leur utilisation n’est pas toujours préconisée, car elle doit se faire avec une attention particulière.

Prendre les anxiolytiques après une visite chez le médecin ou le psychiatre

Comme on le dit souvent dans le milieu pharmaceutique, « les anxiolytiques, c’est pas automatique ». Ce slogan était déjà bien assez connu pour les antibiotiques, mais il peut aussi s’appliquer aux anxiolytiques. Ces médicaments doivent être pris en cas d’anxiété, de troubles du sommeil ou d’insomnie. Mais un peu comme pour les antibiotiques, il est impératif de consulter votre médecin traitant ou le psychiatre, qui vous permettra de lancer un traitement anxiolytique.

Leur prise pourra ainsi se dérouler dans un cadre bien contrôlé afin d’éviter des effets indésirables. Et même si vous devez ressentir des effets secondaires, ils apparaitront généralement vite et le spécialiste pourra ajuster la posologie du traitement afin de bénéficier des meilleurs effets sur l’anxiété tout en limitant les effets indésirables.

Il est donc déconseillé d’engager un traitement d’anxiolytique sans consulter avant. Seul le spécialiste pourra décider si le recours aux anxiolytiques est nécessaire ou pas. D’une façon générale, les anxiolytiques ne sont que des traitements transitoires symptomatiques qui ne doivent pas être utilisés sur le long terme.

Recourir aux anxiolytiques en fonction de l’intensité des symptômes

L’institut national de la santé et de la recherche médicale distingue en effet six types de troubles anxieux pouvant être calmés par les anxiolytiques. Il s’agit de l’anxiété généralisée, le trouble panique, les phobies spécifiques, l’agoraphobie, l’anxiété sociale et le trouble d’anxiété de séparation. Recourir à ces médicaments doit donc dépendre de l’intensité de ces troubles, car « Les anxiolytiques doivent être prescrits uniquement en cas de retentissement important des manifestations anxieuses sur le fonctionnement quotidien et la qualité de vie ».

C’est ce qui est énoncé par la Haute Autorité de Santé. Ces troubles peuvent alors entrainer une multitude de symptômes psychiques et physiques importants comme la fatigue, les sueurs, l’irritabilité ce qui rendra les activités du quotidien et la relation aux autres difficile. Ainsi chez le spécialiste, des questionnaires permettent d’évaluer la sévérité des troubles anxieux. Les situations sont donc étudiées au cas par cas avant qu’une ordonnance ne soit délivrée.

Les effets secondaires des anxiolytiques

Ces médicaments ont pour but de réduire le stress, l’anxiété et les peurs qui peuvent survenir de manière isolée ou être associés à une dépression. Toutefois, ils doivent être pris avec beaucoup de précautions en raison de leurs effets secondaires et des fois même en fonction de leur nocivité pour la santé.

Comme effets secondaires, ils entrainent une diminution de la vigilance durant le traitement, voire même après. Il peut aussi y avoir des troubles de la mémoire et même des détresses respiratoires chez certaines personnes. Leur consommation prolongée peut aussi accentuer les effets secondaires et même entrainer des troubles du comportement comme l’agressivité.

Accueil / Santé / Troubles du sommeil et anxiété : quand faut-il prendre des anxiolytiques ?