Vacances de février 2021 : les stations de ski resterons fermées cette année !

Vacances février - stations de ski

Alors que les vacances de février 2021 approchent à grands pas, les Français restent sans idées sur ce qu’ils vont faire pour dépenser leur congé d’hiver.

En cette période de l’année, on serait déjà excité à l’idée de retrouver la montagne et sa blancheur éclatante, mais le covid-19 a décidé autrement. Avec la propagation inquiétante du virus, on va devoir se priver des skis, des randonnées et d’autres sports d’hiver incontournables. Mais alors, on va encore rester devant les écrans pendant les vacances prochaines ?

Les stations de ski resteront fermées pour les vacances de février

Notre pire doute vient d’être confirmé ! Annoncée dans la conférence de presse jeudi et prise par le Conseil de défense, la décision concernant les vacances de février 2021 n’est pas très bonne. C’est officiel, l’année blanche pour le ski est en vigueur le territoire français. Ainsi, le gouvernement va bientôt fermer les pistes skiables et les remontées mécaniques que l’on adore tellement durant l’hiver.

Les stations de ski seront fermées
Les stations de ski seront fermées

Alors, on reste encore à la maison, dans la morosité ambiante de l’hiver. Mais au fait, est-ce qu’on a réellement le choix avec l’arrivée des variantes sud-africaines et anglaises du Covid-19 ? Comme si ruiner tous les projets d’une année entière n’était pas déjà suffisant, ce satané virus a encore le cran de briser totalement la petite lueur d’espoir pour les vacances de février.

Disons adieu aux activités hivernales proposées par les stations de ski, il vaudrait mieux se préparer pour un nouveau pic de l’épidémie pour les deux mois qui arrivent. Le Premier Ministre Jean Castex de son côté a été clair dans ses propos. Selon lui, le gouvernement ne prendrait pas le risque de privilégier les enjeux économiques au détriment d’enjeux sanitaires.

D’autres décisions sont encore en attente de validation

Visiblement, tout n’est pas terminé comme on l’avait pensé, car le gouvernement a donné rendez-vous le 20 janvier aux professionnels des stations de ski dans le but d’étudier ensemble la possibilité de relancer une partie des activités hivernales. Ainsi, toutes les décisions prises après Noël seront suspendues jusqu’à ce qu’ils évaluent la situation et les mesures que l’on doit prendre en conséquence.

Cependant, autant ne pas en réjouir trop tôt, car rien n’est encore sûr pour le moment. Et d’ailleurs, si la possibilité de relancer l’activité est réelle, ce ne sera jamais comme ça chaque année. Le fait est que le conseil de défense sanitaire envisage de rouvrir uniquement les télésièges et les téléskis.
Si ce n’est pas le cas, d’autres décisions sont encore en cours de validation.

C’est à propos de la non-ouverture des stations ou le report de cette question à une date ultérieure. C’est pour cela qu’il ne faut pas trop espérer pour les vacances de février.

Les professionnels de la neige s’attendent à une visibilité

En attendant le verdict qui ne sera annoncé qu’après le Conseil de défense sanitaire, les professionnels de la neige espèrent que le gouvernement pensera à eux, avec ou sans le relancement des activités. Globalisées dans le secteur du tourisme, les stations de ski souffrent énormément de la crise sanitaire et se trouvent aujourd’hui avec une situation financière hyper compliquée.

Une situation financière hyper compliquée
Une situation financière hyper compliquée

Il est vrai que le gouvernement a déjà donné un coup de pouce en donnant une aide financière, mais cela n’est pas toujours suffisant au vu de la gravité de la situation. Quoi qu’il en soit, ces professionnels s’attendent à ce que le gouvernement leur soutienne, surtout si la réouverture des stations n’est pas possible.

Par Luc Durant

Je suis rédacteur depuis de nombreuses années pour plusieurs grands médias français. Passionné de nouvelles technologies et de politique, c'est avec plaisir que je vais partager avec vous mes connaissances.