Marianne James, l’ancienne diva des pauvres revient sur ses débuts dans les pages de télé 7 jours !

Afficher Masquer le sommaire

Tout n’a pas toujours été au beau fixe pour la sublime Marianne James. Ses débuts n’ont pas été le véritable luxe. Bien avant de devenir la diva du lyrique, elle a dû emprunter des chemins rocailleux. Invitée dans Télé 7 jours, la chanteuse se confie librement sur ses débuts peu reluisants.

Marianne James, l’ex diva des rues

Marianne James a réussi à se faire un nom dans l’univers de la musique, malgré les diverses critiques sur son poids. Aujourd’hui, la sublime femme met en avant les talents de nouveaux artistes. Il faudrait reconnaître qu’elle aurait bien aimé se retrouver dans la position de celle qu’on aide quand elle était plus jeune, puisque sa jeunesse n’a pas été du tout facile à vivre. Elle a vécu pas mal d’années de galère.

En effet, Marianne James ne s’est pas peinée de se confier dans le nouveau magazine de Télé 7 jours. Elle se libère et profite de l’occasion pour s’exprimer largement sur ses débuts dans la rue. Avec sa sœur Pascale Gandolfi, la chanteuse a dû se produire dans le métro, dans les rues d’Avignon ou encore sur l’esplanade de Beaubourg. C’était pendant sa jeunesse, de 15 à 23 ans environ.

C’était une période très compliquée puisque, chanter dans la rue n’est pas si facile. Elle affirme « Le plus dur, c’est la rue, sans comparaison ». Elle poursuit « Entre les gens qui n’écoutent pas, les commerçants pas contents, les flics qui interviennent parfois et les autres groupes qui veulent la place ».

Tout compte fait, la chanteuse semble ne pas avoir de regret par rapport à tout ce qu’elle a vécu dans sa vie. Elle déclare « Si tu sais t’en tirer, tu as tout gagné ». C’est donc une expérience de la vie qui l’a forgé au fil du temps.

Les confidences de Marianne James en 2016, sur sa jeunesse

En 2016, la belle chanteuse avait eu à faire des confidences un peu similaires. Elle avait également abordé le sujet centré sur son enfance. Elle affirme « J’ai vraiment chanté du lyrique dans la rue, comme une sorte de diva des pauvres ou des trottoirs ». Elle évoque « J’ai fait du jazz, du classique, la fac de musicologie, du théâtre de rue ».

Mieux encore, elle a réussi à s’en sortir malgré les obstacles. Elle a pu réellement quitter la rue en 1989 pour son plus grand plaisir. Aujourd’hui, elle peut être fière de son long parcours.

Marianne James, sa vie

Marianne Gandolfi de son vrai nom, est née à Montélimar en février 1962. Auteure-compositrice-interprète, actrice française, guitariste, elle semble avoir plusieurs cordes à son arc. Elle est d’ordinaire très discrète sur sa vie privée.

Marianne est en réalité en couple avec Bertrand Edi depuis 2016. Ce dernier est un conseiller en stratégie marketing. Le couple file le parfait amour. Malgré ses débuts un peu houleux, il faudrait reconnaître que la chanteuse a toujours su s’élever. Elle a réussi brillamment à emprunter un chemin qui n’est pas très facile à construire.

Accueil / People / Marianne James, l’ancienne diva des pauvres revient sur ses débuts dans les pages de télé 7 jours !