No Bra : les Françaises séduites par l’abandon du soutien-gorge !

No Bra

La tendance actuelle démontre que les Françaises de moins de 25 ans délaissent de plus en plus l’utilisation du soutien-gorge. On parle maintenant du phénomène « No Bra ». Focus sur cette pratique !

Un changement d’habitude pour les filles

Depuis les confinements, vivre à la maison signifie « vivre décontracté ». Pour bien profiter de cette liberté, les jeunes françaises, entre 18 à 25 ans, choisissent de ne plus porter des soutiens-gorges. Elles jugent cet accessoire de mode comme une chose qui les empêche certains mouvements au quotidien. Il convient de les enlever et de ne plus les porter un bon moment.

Cela s’est vu depuis un sondage effectué par l’IFOP pour Xcams, en interrogeant un nombre de 3 000 Françaises. Et bien que le résultat du sondage affiche 18 % des jeunes femmes ne portent plus de soutiens-gorges. Ce chiffre représentait quand même une proportion d’une femme sur six. Cela a démarré le mois de mars et a vu un pourcentage de 4 %. Depuis, le phénomène « No Bra » tend à se généraliser.

La tendance No Bra est suivie par les stars

Si le phénomène « No Bra » est devenu une pratique de la société. Il touche aussi celui des stars du showbiz. Cela a même commencé depuis 2017 et continue jusqu’à aujourd’hui.

Jennifer Aniston

De nombreuses célébrités ont déjà abandonné le soutien-gorge comme Kendall Jenner, Selena Gomez, Arielle Winter. Vous l’avez peut-être remarqué lors du tournage des « Friends » que la starlette Jennifer Aniston ne portait pas de soutien-gorge.

Depuis, elle était considéré comme la pionnière du mouvement « free the nipples » en anglais, qui signifie littéralement, libérez les tétons. Ce geste rehausse la valeur des tétons chez les femmes, qui considère de ne pas les oppresser pour mieux conserver leur beauté.

Le confinement n’est qu’une occasion d’enlever le soutien-gorge

Pour les fabricants de ce textile, la tendance constitue une perte. Si le phénomène tend à se généraliser, il y aura un impact majeur dans la vente de soutien-gorge. Ce n’est pas seulement le confinement qui sera la cause, mais un problème de choix vestimentaire chez les femmes et les stars. Quelle que soit leur motivation, restons toujours dans l’optique que c’est pour conserver la beauté des tétons.En résumé, le confinement n’en est rien la cause du phénomène « No Bra » :

  • cela s’est vu depuis l’année 2017 par les femmes célèbres
  • la tendance est suivie par les jeunes femmes de 18 à 25 ans
  • elle touche une proportion de 18 % de la population
  • elles jugent cet accessoire « oppressant »

Ailleurs sur le web

Par Marie Durant

Redactrice web passionnée par la vie des peoples et des célébrités, j'aime écrire sur leur vie et partager leurs histoires avec mes lecteurs.