Laurent Nuñez tire la sonnette d’alarme sur les mouvements de l’ultra droite !

Afficher Masquer le sommaire

Ce vendredi 10 décembre, le coordonnateur national du renseignement, Laurent Nuñez, était l’invité de Jean-Baptiste Boursier sur BFMTV. L’occasion a été pour le coordonnateur d’évoquer une situation alarmante, celle de la montée menaçante de l’ultra droite. A moins de six mois des élections présidentielles, les idées prônées et défendues par l’ultra droite sont de nature à inquiéter les services de renseignement.

De nombreuses cellules appartenant à la mouvance d’ultra droite démantelées depuis 2017

A en croire le coordonnateur, des regroupements terroristes ayant l’intention de perpétrer des attentats ont été démantelés depuis des années en France. « Six groupes démantelés qui avaient des projets d’attaques et d’actions violentes, des projets d’attentats terroristes », avait déjà précisé M. Nuñez.

En septembre dernier, il répondait au leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui soutenait qu’il existait « une sorte d’amicalité politique » en France « pour décider que seuls les musulmans sont capables d’actes violents ».

Le patron du renseignement avait trouvé que « ces propos sont très graves, car ils laissent à penser que finalement, les services de renseignement pratiqueraient une politique de deux poids, deux mesures. C’est totalement faux. Ils travaillent sur toutes les menaces terroristes, y compris d’ailleurs les menaces terroristes de l’ultra droite ».

« L’ensemble des responsables des services de renseignement sont venus s’expliquer. Et moi-même d’ailleurs, j’ai été entendu comme membre du gouvernement à l’époque, rappelle Laurent Nuñez. L’ensemble des responsables a bien caractérisé, rappelé la réalité de cette menace et surtout les moyens que nous déployons pour y faire face. Et nous la traitons de la même manière que la menace terroriste islamiste sunnite, sans aucun à priori », avait-il rassuré.

Aujourd’hui, la menace semble plus que jamais présente, avec notamment la montée en puissance des menaces de l’ultra droite. La vigilance reste alors de mise sur la question de la menace terroriste dans l’hexagone.

Tous les voyants sont au rouge

Au moment du procès des attentats du 13 novembre, Laurent Nuñez avait indiqué que « tous les voyants sont au rouge ». Au micro de RTL, il tenait ces propos quelques jours après que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ait expliqué que « la menace terroriste en France est particulièrement élevée ».

Le responsable de renseignement avait néanmoins rassuré : « Il n’y a pas un agent des services de renseignement français qui ne s’engage en ayant en tête ce qui s’est passé et qui ne s’engage pas dans son travail, dans sa détermination à détecter des auteurs d’attentats, à échanger de l’information, à capter cette information. Il n’y a pas un acteur des services de renseignement français qui n’a pas en tête ce qui s’est passé le 13 novembre 2015 ».

Un attentat est « toujours un échec dont il faut tirer des enseignements », avait souligné Laurent Nuñez. Par ailleurs, la menace exogène demeure toujours une menace d’actualité, même si actuellement, l’Etat islamique est très affaibli.

Accueil / Politique / Laurent Nuñez tire la sonnette d’alarme sur les mouvements de l’ultra droite !