Endométriose : un test de dépistage rapide est en cours de développement !

Afficher Masquer le sommaire

En France, 10% des femmes sont atteintes par l’endométriose. Cette maladie peut se révéler incapacitante et n’est souvent pas diagnostiquée tôt. Il se passe parfois plusieurs années (7 en moyenne) avant que cela ne soit le cas.

Pour remédier à cette situation une équipe de chercheurs développe depuis plusieurs années une méthode pour permettre un dépistage rapide de la maladie qui fonctionnerait de la même manière qu’un test de grossesse. A qui faut-il s’attendre ?

Test de dépistage rapide pour l’endométriose : fonctionnement

Dirigée par le Dr. Barbara Guinn de l’université de Hull, une équipe de chercheurs essaie de développer un test pour le dépistage rapide de la maladie. La méthode utilisée est pour le moment basée sur les principes de l’immunothérapie.

Test de dépistage rapide pour l'endométriose
Test de dépistage rapide pour l’endométriose

L’objectif des chercheurs est d’identifier avec précision une protéine particulière qui se retrouve chez les malades atteintes d’endométriose. Il serait alors possible grâce à une simple prise de sang de déterminer rapidement si le sujet est atteint ou non.

Disponibilité du test de dépistage

D’après la progression actuelle de la recherche, le test de dépistage rapide ne sera probablement pas disponible avant des années. En effet, l’introduction d’une nouvelle procédure médicale prends généralement du temps (recherches, validation par les autorités compétentes, introduction sur le marché.).

L’ajout d’une nouvelle chercheuse qui étudie l’endomètre et l’impact qu’a l’hypoxie sur ses cellules à l’équipe est une bonne et pourrait accélérer les choses. Mais pour les femmes atteintes de cette maladie, la patience s’impose.

Endométriose : ce qu’il faut savoir sur cette maladie

La maladie présente plusieurs symptômes qu’il faut connaître pour obtenir au plus tôt l’aide d’un spécialiste de la santé. Le premier symptôme est la douleur. En effet, 91% des sujets atteints se plaignent de douleurs. Il peut s’agir de règles douloureuses, de rapports sexuels douloureux, de douleurs pelviennes ou abdominales…

La douleur ne s’estompe pas en général même après la prise de paracétamol et autres antalgiques du même genre. Il faut souvent recourir à des médicaments plus puissants et parfois contenant de la morphine. Cependant, il est possible qu’une femme atteinte n’ai pas mal dans certains cas asymptomatiques de la maladie.

L’intensité de la douleur et l’absence de réaction à un antalgique classique sont donc des indicateurs. La régularité de cette douleur est aussi une indication d’endométriose. En effet, continue ou ponctuelle, la douleur sera plus aiguë est récurrente lors des règles ou pendant l’ovulation.

Que faire lorsqu’on souffre d’endométriose

La maladie peut être la cause de règles douloureuses et incapacitantes, d’infertilité, de troubles digestifs et urinaires, de fatigue chronique etc. Vous devez impérativement consulter un médecin spécialiste si vous pensez que vous souffrez de cette maladie. Après des analyses, ce dernier pourra vous indiquer la marche à suivre.

Accueil / Santé / Endométriose : un test de dépistage rapide est en cours de développement !