Coronavirus : nous en sommes à plus d’un million de morts dans le monde !

Mort coronavirus

Vous n’êtes pas sans savoir que la pandémie de Coronavirus a fait plus d’un million de mort dans le monde, depuis l’apparition des premiers cas en Décembre 2019.

Comparativement aux autres virus, c’est un chiffre qui s’approche du pic emblématique de la grippe de Hong-Kong qui sévit entre 1968 et 1970. Pour connaître la vitesse à laquelle cette pandémie fait des ravages, plusieurs angles d’approches ont été apportés par divers experts. Ceci a été rendu possible grâce à des comparaisons plausibles.

Le seuil de la pandémie à la date du lundi 28 septembre

Selon un haut responsable de l’OMS, deux millions de morts seront enregistrés si tout n’est pas fait pour combattre la pandémie. En effet, près de 32 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués. Quand vous considérez les États-Unis, ils sont l’État le plus touché, tant en nombre de cas que de morts.

Cependant, on enregistre plus de 200.000 décès et plus de 6,9 millions cas. En ce qui concerne les autres États les plus frappés après les États-Unis, nous avons le Brésil qui est véritablement endeuillé avec près de 140 000 décès. L’Inde plus de 91 000 morts ; le Mexique compte 75 000 morts et le Royaume-Uni 42 000. Tout ceci vous permet de constater l’urgence de la situation.

Covid-19 vs grippe asiatique, Ebola, VIH

Au regard des autres épidémies, telles que la grippe asiatique, la Sras, les chiffres du Coronavirus déclenchent évidemment une peur mondiale. Pour l’historien Patrice Bourdelais, le million, c’est vraiment un cap important. On se rapproche du dernier grand pic de mortalité observé entre 1968 et 1970 avec la grippe de Hong-Kong.

Toutefois, ce dernier stipule qu’il faut se méfier des comparaisons rapides. Ceci étant, il justifie sa thèse en montrant que grâce aux méthodes de comptage de l’OMS, les chiffres sont plus fiables aujourd’hui qu’ils ne l’étaient dans le passé. Ainsi, l’augmentation de la population mondiale fausse la comparaison.

Le pic de décès du Coronavirus est plus élevé que le redoutable virus d’Ebola. S’agissant du VIH-sida, il a occasionné la mort de 33 millions d’individus depuis son avènement. Le seuil du covid-19 est inférieur comparativement aux autres épidémies. Néanmoins, c’est un virus qui se propage très vite, en raison de la mobilité mondiale intense ; ce qui rend ce dernier incontrôlable.

Par Marie Durant

Redactrice web passionnée par la vie des peoples et des célébrités, j'aime écrire sur leur vie et partager leurs histoires avec mes lecteurs.

Ailleurs sur le web

A voir aussi