Notre site web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site web peut également inclure des cookies provenant de tiers comme Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Les journalistes font l’objet d’attaques aux États-Unis

Vous suivez les émeutes aux États-Unis en direct ? Il paraît que plusieurs journalistes ont essuyé des tirs avec des balles en caoutchouc lors des reportages.

Après le meurtre de George Floyd le 25 mai dernier, les États-Unis sont le théâtre de plusieurs émeutes et pillages. Les journalistes font l’objet d’attaques physique et d’emprisonnement.

Qui a attaqué les journalistes aux États-Unis ?

Depuis le 25 mai dernier, les manifestants et les policiers se sont livrés à des altercations féroces. De leur côté, les forces de l’ordre commencent à tirer des balles en caoutchouc sur les manifestants. Pourtant, les balles ont touché des reporters comme la journaliste freelance Linda Tirado ou les équipes de la chaîne TF1.

Par ailleurs, les manifestants attaquent aussi physiquement les journalistes comme le cas d’un journaliste de la Fox News pourchassée devant la maison blanche samedi matin.

La démocratie aux abonnés absents aux États-Unis ?

Quand les émeutes et les pillages commençaient à prendre de l’ampleur plusieurs villes comme kentucky, Louisville les forces de l’ordre ont utilisé des cartouches lacrymogènes sur les journalistes.

Vous devez même savoir que des journalistes sont arrêtés dans un pays réputé pour la liberté d’expression.

Par exemple, le reporter Omar Jimez de CNN. Ce dernier a été arrêté en plein direct dans la ville de Minneapolis vendredi matin. Heureusement, il a été relâché après une heure de détention.

Pour information, les journalistes sont protégés grâce au premier amendement de la constitution des États-Unis.

L’affaire George Floyd source de violence aux États-Unis

Depuis le début de l’émeute, les forces de l’ordre et les manifestants ont attaqué les journalistes. Pourtant, ces derniers relatent seulement les faits.

Les journalistes arrêtés

Plusieurs journalistes ont été arrêtés par les forces de l’ordre depuis le début de la crise. Du fait qu’il est devenu difficile de reconnaitre les journalistes et les manifestants. Donald Trump ironise même l’attaque à la grenade détonante chez CNN Atlanta le vendredi soir. Vous devez savoir que les journalistes sont nombreux à qualifier la manifestation de nobles et justes. Les journalistes attaqués sont ceux de :

  • CNN
  • Fox News
  • TF1

Les manifestants attaquent les membres de médias

Les manifestants sont aussi nombreux à attaquer les photographes. Le cas s’est par exemple produit pour Ian Smith. Il a été tabassé par les manifestants à Pittsburgh. Heureusement, les forces de l’ordre sont venues à sa rescousse.

Par Marie Durant

Redactrice web passionnée par la vie des peoples et des célébrités, j'aime écrire sur leur vie et partager leurs histoires avec mes lecteurs.

Ailleurs sur le web

A voir aussi