Suicide d’Evaëlle : sa professeure poursuivie pour harcèlement

Evaëlle

Evaëlle, une petite écolière de 11 ans, s’est suicidée le 21 juin 2019, pendue sur son lit. Elle ne pouvait plus supporter le harcèlement dont elle faisait l’objet de la part de sa professeure de français.

Elle a décidé d’en finir en mettant fin à ses jours. Vous vous rappelez sûrement de cette histoire dramatique qui a fait couler beaucoup d’encre et qui a touché le cœur de nombreux Français.

La professeure poursuivie et condamnée

Suite à la mort de la petite fille, ses parents ont porté plainte contre l’enseignante. Cette dernière a alors été gardée à vue. Mais elle a été libérée quelque temps après. Les parents d’Evaëlle ont tenté plusieurs recours par la suite.

https://twitter.com/le_Parisien/status/1309217027807215616

Finalement, la professeure de français est condamnée à ne plus exercer un métier en rapport avec l’enseignement. En même temps, elle est obligée de recevoir des soins psychologiques. Elle compte faire appel de cette décision de justice le 1er octobre 2020.

Petit rappel des faits

Le harcèlement d’Evaëlle par sa professeure de français a commencé au premier trimestre 2019.

Un harcèlement pour un motif banal

La jeune écolière est prise à partie pour une raison toute simple. En effet, elle utilise un classeur au lieu d’un cahier, comme les autres élèves. Ce n’est nullement une fantaisie ni une envie de se démarquer. En fait, il s’agit d’une recommandation de son orthopédiste afin d’alléger son sac à dos. Car la petite fille de 11 ans avait une blessure au niveau de la cheville et il fallait donc chercher à réduire le poids qu’elle portait.

Prise à partie à chaque fois

À partir de ce moment, Evaëlle est harcelée quasi-systématiquement par l’enseignante. La plupart du temps, il s’agissait de remarques humiliantes devant toute la classe.

Certains camarades ont même remarqué que la professeure criait sur Evaëlle sans raison et ils ont alors alerté les parents de cette dernière. Ceux-ci ont discuté à deux reprises avec la direction du collège. Mais aucune mesure concrète n’a été prise par les responsables de l’école.

Harcèlement de la part des élèves

L’enfer que vivait Evaëlle ne s’arrêtait pas aux harcèlements de l’enseignante. En effet, certains de ses camarades se moquaient d’elle ouvertement et proféraient des insultes à son regard. De plus, ils n’hésitent pas à taper sur sa tête presque tous les jours. Mais le pire, c’est qu’ils ont forcé la porte de son casier. Ils ont alors pris son journal intime et se sont mis à le lire devant les autres élèves.

Une accumulation de faits

Devant ces harcèlements permanents et ces humiliations quasi-quotidiennes, la jeune écolière de 11 ans a fini par craquer. Le 11 juin 2019, elle met fin à ses jours et à l’enfer qu’elle a vécu de la part de sa professeure de français et certains de ses camarades de classe.

Ailleurs sur le web

A voir aussi

Par Marie Durant

Redactrice web passionnée par la vie des peoples et des célébrités, j'aime écrire sur leur vie et partager leurs histoires avec mes lecteurs.