Affaire Alexia Daval : le mal d’Alexia qui aurait poussé son mari au meurtre !

Afficher Masquer le sommaire

La deuxième journée du procès de Jonathann Daval a fait l’objet d’étranges révélations et de zones d’ombre sur la mort d’Alexia, son épouse.

Depuis le 16 Novembre, Jonathan Daval, le présumé meurtrier de son épouse Alexia Daval, née Fouillot, passe devant les juges. La famille de la jeune conseillère en banque, sauvagement assassinée le 30 octobre 2017, espère de son côté, obtenir plus de lumières sur les circonstances de sa fin tragique. On va se concentrer sur le mal dont aurait souffert Alexia Daval et qui aurait poussé son mari à la tuer.

Affaire Alexia Daval, Jonathann face aux juges

Après le meurtre d’Alexia son épouse, Jonathannn Daval n’a reconnu les faits qu’après quelques mois. Maintenant, du 16 au 20 novembre, il a du répondre de ses actes devant le tribunal, et attendre le verdict. Est-ce qu’il regrette ses actes inhumains ?

Son avocat a dit que oui, face aux journalistes. Pour les parents de la victime, entendre les détails et les circonstances de la mort de leur fille est insoutenable. Mais ils comptent sur la cour pour infliger la peine maximum à son meurtrier.

Ce qui aurait poussé Jonathann à l’étrangler

Des mois durant après le meurtre, Jonathann Daval avait joué les veufs éplorés avant de reconnaitre ses actes morbides. Et là, devant le tribunal, au cours de la deuxième journée, il a fait une étrange révélation, comme quoi, il souffrait de violences physiques et verbales de la part de son épouse depuis des mois.

Et ce jour-là, c’était précisément à l’issue de l’une des « crises » d‘Alexia Daval a-t-il dit qu’il aurait fini par l’étrangler, car il voulait qu’elle se taise. Entendre cela est intenable pour la famille, surtout la mère de sa jeune épouse, qui dit bien évidemment que ce sont juste les propos d’un homme qui refuse d’assumer.

De quoi souffrait Alexia Daval ?

Lorsque le médecin traitant d’Alexia a été appelé pour témoigner à la barre, il a avoué qu’elle souffrait depuis quelque temps, de nombreux troubles et symptômes bizarres tels que des troubles du langage, une sensation de goût dans la bouche ou une sensation d’ébriété. Elle se serait même rapprochée d’un neurologue pour passer des examens qui n’auraient rien donné.

Empoisonnement ou traitement violent ?

Toutefois, des SMS échangés entre eux deux prouvent que Jonathann était au courant de ces maux que souffrait Alexia Daval. On le soupçonne ainsi de l’avoir empoisonné, profitant de cette maladie inconnue. Ou de lui avoir donné des substances qui auraient entrainé ses crises ?

Par ailleurs, des analyses ont révélé dans le corps et les cheveux de la jeune femme des traces de trois médicaments puissants dont elle aurait ingurgité depuis quelques mois précédant sa mort.

Alors de là est partie la supposition que Jonathann aurait peut-être déjà préparé sa mort, et a fini par l’achever le 30 octobre 2017. Est-ce qu’il l’aurait empoisonnée et provoqué ses crises bizarres dont elle était victime ? Est-ce cela qui transformerait vraiment son acte en un meurtre prémédité ?

Accueil / Actualités / Affaire Alexia Daval : le mal d’Alexia qui aurait poussé son mari au meurtre !