Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Allocation de Soutien Social dévoilée : ce que la CAF ne vous dit pas sur les conditions

Allocation de Soutien Social dévoilée : ce que la CAF ne vous dit pas sur les conditions

Il est donc important de se renseigner sur les conditions d'éligibilité avant de faire une demande.

© LeDefiGaBon - Allocation de Soutien Social dévoilée : ce que la CAF ne vous dit pas sur les conditions

Consulter Masquer le sommaire

Exigences d’âge pour l’Allocation de Soutien Social (RSA) #

Les demandeurs de RSA doivent avoir au moins 25 ans, sauf s’ils ont un enfant à charge. Concernant les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans, ils peuvent être éligibles à un RSA jeune actif sous certaines conditions.

Simulation du RSA : comment savoir si vous êtes éligible ? #

Pour savoir rapidement si vous êtes éligible au RSA, effectuez une simulation en cinq minutes sur le site web de la Caf. Vous devrez fournir les informations suivantes :

– nombre de personnes dans le foyer
– ressources du ménage pour les trois derniers mois

À lire La stratégie gouvernementale concernant la prime d’activité

Vous recevrez ensuite une estimation du montant du RSA et pourrez procéder à votre demande. Si la simulation indique que vous n’êtes pas éligible au RSA, pensez à refaire régulièrement le test.

Le montant forfaitaire du RSA en fonction de la composition du ménage #

Le RSA a pour objectif de fournir une protection contre la précarité et un soutien vers une réinsertion professionnelle. Cependant, beaucoup de personnes qui pourraient en bénéficier ne font pas de demande par manque d’information ou parce qu’elles ne savent pas vers qui se tourner. Voici les montants forfaitaires en fonction de la composition du foyer :

euros caf

Notons qu’un couple ne recevra pas deux fois le montant du RSA attribué à une personne seule, car la CAF considère que les deux membres partagent les dépenses. En fonction de la situation, le montant du RSA sera réduit comme suit :

À lire Les nouveautés avec l’AAH : voici le montant et la déconjugalisation

72,93 € pour une personne seule

145,86 € pour deux personnes

180,50 € pour trois personnes ou plus

Calcul du RSA et simulation en ligne #

Le site web de la Caf vous permet de vérifier si vous êtes éligible au RSA et de calculer le montant de l’allocation à laquelle vous avez droit. Une fois que vous avez effectué la simulation du RSA, un montant indicatif d’allocation est fourni. Cependant, vous ne connaîtrez la somme exacte qu’après l’examen de votre demande de RSA.

À lire Les clés pour comprendre et bénéficier de l’allocation d’activité en France

Formule de calcul du RSA #

Le calcul s’effectue comme suit :

Notez que le montant du RSA est indexé chaque année au 1er avril. Par ailleurs, il a été annoncé le 8 septembre 2023 que le gouvernement augmentera le RSA pour les bénéficiaires résidant en Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon. Le montant du RSA passera à 572,40 € à partir des allocations dues en avril 2023.

Vérification de l’éligibilité au RSA et dépôt de la demande #

La première étape consiste à vérifier si vous êtes éligible au RSA sur le site de la Caisse d’Allocations Familiales (Caf) ou celui de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) pour les personnes relevant de ce régime. Si cette simulation est positive, il faudra remplir un formulaire de demande et l’envoyer à l’un des organismes suivants :

– la Caf ou la MSA
– votre centre communal d’action sociale (CCAS)
– les services départementaux
– une autre association agréée par ces derniers

À lire Le RSA et l’emploi saisonnier : une collaboration surprenante pour un retour à l’emploi rapide !

RSA pour les jeunes : comment ça marche ? #

Alors que le soutien au revenu est destiné aux personnes de plus de 25 ans sans revenus ou ayant de faibles revenus, un « RSA jeune actif » permet aux personnes âgées de 18 à 24 ans de bénéficier également d’une allocation sous certaines conditions.

Cas où un RSA majoré peut être obtenu #

Le montant forfaitaire du RSA peut également être « majoré » dans certains cas. Il s’applique sous certaines conditions aux personnes seules qui assument la charge d’au moins un enfant né ou à naître. Cette majoration vise à aider davantage les familles monoparentales en situation de précarité.

En conclusion, il est important de bien se renseigner sur les conditions d’éligibilité et le montant du RSA avant de faire une demande. N’hésitez pas à effectuer une simulation en ligne, à consulter les services compétents ou à demander de l’aide auprès des associations agréées.

LeDefiGaBon est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :